REFLEXION

MARCHE DE GROS D’ « EL KERMA » : Des quintaux de fruits et légumes voués aux ordures

Les grossistes de fruits et légumes opérant au marché d’El Kerma se sont plaints du phénomène de mandataires qui est encore étroitement lié à eux, malgré leur conviction que ce problème sera résolu dès qu'ils se déplaceront sur le nouveau marché, sans compter les autres obstacles dont ils ne cessent de patauger depuis de nombreuses années.



Ces obstacles sont entre autres, l’usure des plafonds et les murs, sans parler de l'absence d'eau, et d'autres questions nécessaires pour le commerçant, mais le phénomène des intermédiaires est devenu le plus grand obstacle, en dépit de la disparition des autres problèmes, où la plupart de ces commerçants ont confirmé  qu'ils payent la location de leurs boutiques pour des sommes astronomiques à des personnes n'ayant aucun lien avec la profession, et que les prix du loyer se situent entre 5 et 7 millions par mois et varient d'un endroit à l'autre en fonction de l'emplacement, tandis que les loyers que payent les propriétaires de ces espaces, sont estimés à 14.400 dinars. Ce qui devrait être noté que ces commerçants ont précédemment saisi toutes les instances concernées, y compris la direction du commerce, cette dernière qui a envoyé dernièrement ses agents sur le terrain pour enquêter sur cette affaire, mais jusqu’à présent rien n’a changé. Ce problème a été évoqué également par le président de l'Association des commerçants de fruits et légumes au marché d’ « El Kerma », en l’occurrence M. Okbi Baghdad  qui a souligné de son côté que les commerçants encourent de lourdes pertes par jour, surtout pendant les mois de Juin et Juillet, à la suite des dommages de nombreux produits de consommation, y compris les fruits et légumes, soulignant en même temps que les circonstances ne sont pas favorables, surtout pendant l'été, ce qui les a poussé à lancer des appels en direction des autorités responsables de la nécessité d'une intervention immédiate, parce que ces problèmes se reflètent négativement sur le consommateur, notamment en termes de l'augmentation des prix.

Touffik
Samedi 19 Juillet 2014 - 11:11
Lu 213 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+