REFLEXION

MALGRE QU’IL DISPOSE D’UN TERRAIN A MASCARA : Un citoyen craint de perdre son aide ‘’Fonal’’



Le citoyen R. Menaouer, un fellah âgé de 55 ans, père de trois enfants, demeurant au douar Ouled El Khamsa dans une pièce de 4mx4m en toiture et le plafond en carton, a bénéficié dans le cadre de l’habitat rural d’une aide FONAL mais il se trouve confronté au problème du terrain. En effet, celui-ci est membre du collectif d’une E.A.C, ses associés lui ont donné l’aval pour construire son  habitation à la limite d’un terrain qui s’est terminé en triangle et qui se trouve à proximité d’autres habitations.  Ce terrain longeant la double voie de la RN 91 ne peut être cultivé faute, mais Menaouer ne peut obtenir l’autorisation des services agricoles qui considèrent le terrain comme agricole et peut contenir une habitation.  Menaouer et sa famille composée de trois enfants âgés entre 15 et 19 ans voient déjà que l’aide risque de leur échapper entre les mains puisque limitée par un délai, voyant qu’ils vont vivre éternellement dans une maison où durant les nuits pluvieuses, ils les passent éveillés faute des ruissellements qui envahissent le parterre. Menaouer sollicite  les autorités pour dépêcher une commission sur place pour situer le problème afin de trouver une solution qui permet à cette famille de sortir de cette vie pénible.           

B. Boufaden
Samedi 15 Mars 2014 - 18:17
Lu 41 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+