REFLEXION

MALGRE LES MOULT DOLEANCES DES HABITANTS : L’hygiène fait défaut à Ain Témouchent



Malgré moult doléances présentées par les habitants de plusieurs quartiers de la ville d’Ain-Temouchent, la présence des immondices et des déchets ménagers alourdies par la présence des eaux usées notamment aux quartiers  Bleghaba Mohamed, et celui implanté à proximité de la mosquée  Mohamed Bedjaoui,   Dahnoune Bouhajdar, soulève des interrogations acerbes parmi les locataires qui déplorent cet état de fait qui alourdit la multiplication des moustiques et des bestioles, et l’odeur nauséabonde dégagée par les eaux usées, nuisant de cet fait  à  la santé publique des habitants de ces quartiers et celle de leurs enfants. Les caves des blocs de  la cité Dahnoune Bouhadjar, à Ain-Temouchent, n’ont connu aucune décision de vidange ou délocalisation, depuis plusieurs années et menacent toujours la fondation des blocs de bâtiments au fil des années et qui pourrait risquer des conséquences dramatiques et irréparables. A cet effet, les responsables des services concernés sont interpellés pour intervenir et prendre des mesures qui s’imposent en vue d’améliorer les conditions du cadre de vie  d’une part et  de parer à toute éventualité préjudiciable d’autre part.                

B.Abdelgheffar
Lundi 7 Janvier 2013 - 09:44
Lu 175 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+