REFLEXION

MALGRE AVOIR QUITTE SON LOGEMENT DE FONCTION : Un inspecteur de l’éducation sévèrement sanctionné

Dans un communiqué rendu public, hier, le syndicat national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Snapest) a mis la lumière sur le cas d’un inspecteur de l’administration des écoles primaires qui a été sommé d’évacuer le logement de fonction qu’il occupait sous peine d’une sévère sanction.



L’inspecteur M. Belarbi Lakhdar, après avoir pris connaissance de la décision finale de la commission des recours de la wilaya, s’est résigné à quitter le local qu’il habitait et ce, en remettant les clefs de la loge au chef de service des biens de la commune de Mostaganem, étant donné que ce bien (bloc administratif) situé au sein de l’école primaire Benmoussa Kaddour appartient à la commune de Mostaganem. Cependant et malgré cela, la Direction de l’éducation de la wilaya de Mostaganem a pris de sévères sanctions à l’encontre de cet inspecteur. Il a été, en effet, privé de salaire et d’allocations familiales et s’est vu dégradé du grade d’inspecteur au grade de Directeur d’école. Depuis le 10 mars dernier, date de l’évacuation du logement de fonction, le désormais ex-inspecteur, marié et père de plusieurs enfants, n’a perçu aucun mois de salaire et il n’a pas réintégré son grade et ce, malgré l’exécution de la décision de la commission des recours de la wilaya qui a rejeté le recours de l’intéressé. Dans ce contexte, le bureau de wilaya du syndicat Snapest révèle que le procès-verbal de la commission des recours concernant cette personne a été réécrit contrairement à ce qui a été convenu lors de la réunion du 15/02/2016. Selon le Snapest, les sanctions prises contre cet inspecteur devaient être levées une fois le logement de fonction libéré. Mais une phrase du PV aurait été changée par une autre qui confirme les sanctions sans pour autant garantir les mesures de rétablissement des droits au cas où l’intéressé se soumet à l’ordre d’évacuation. On apprend, à cet effet, qu’un membre de la commission des recours de la wilaya, M. Djaafar Mohamed, a décidé de publier une lettre, déclinant toute responsabilité quant au non-respect des droits de ce fonctionnaire, tout en contestant le PV de la commission des recours qu’il juge inexact.

Charef Slamani
Samedi 2 Juillet 2016 - 16:58
Lu 2431 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+