REFLEXION

MAITRE MENAD BACHIR, PRESIDENT DE L'ORGANISATION NATIONALE DES AVOCATS : C’est souvent le journaliste qui est réprimandé dans les publications des dossiers de corruption



Maître Menad Bachir qui est le Président de l’Organisation Nationale des Avocats, a déclaré au média à Alger, qu’il est impératif et primordial de réserver aux investigations et publications de la presse au sujet de la corruption une grande importance et considération, vu la place du journaliste dans la société, dont il demeure son défendeur. Maître Menad Bachir, a précisé que le procureur général, ouvre une enquête judiciaire, et ordonne aussi d’employer toutes les procédures , des qu’il reçoit une information relative à des faits réprimandables par la loi, ou ils sont contraire au code pénal. Le grand avocat, a ajouté que dans des cas, il se peu qu’il y ait des règlements de comptes, mais la procédure judiciaire doit suivre son cours pour connaître la vérité et l’exactitude des informations. Au sujet de certaines influences sur la justice, Maître Menad dira que la justice doit être courageuse pour faire face à ces influences et pressions, et que le problème concerne le juge lui-même. Maître Menad, ne cache pas de dire que lorsque la justice était une fonction, le juge disposait bien d’une marge de liberté, plus qu’aujourd’hui. L’avocat considère que parmi les raisons qui privent le juge de s’investir profondément dans les affaires et les étudier à fond, il y a la raison de compétence. En concluant sa déclaration, Maître Menad Bachir, constate ce qui se passe aujourd’hui, c’est l’emprisonnement du journaliste, sans chercher à étudier le fond des dossiers publié dans le journal.

A. Ben Brik
Dimanche 23 Mai 2010 - 11:04
Lu 1142 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+