REFLEXION

MAISON DE LA CULTURE DE MASCARA : Commémoration de la deuxième allégeance de l’Emir

La maison de la culture Abi Ras Naciri de la ville de Mascara a commémoré ce lundi, le 180éme anniversaire de la deuxième allégeance de l’Emir Abdelkader par les tribus de Ghriss aux côtés des autres tribus du centre et de l’Est du pays à la mosquée de Sidi Hachene dans le quartier populaire Ali dit Douar Sebaiss (les cavaliers). La commémoration de cet événement historique a donné lieu à différentes activités artistiques culturelles et poétiques.



A titre de rappel, l’Emir Abdelkader fondateur du premier Etat Algérien Moderne était un homme de lettres, de poésie et de Fiqh mais aussi un grand homme de la  cavalerie  militaire ayant mené des troupes aux combats contre  le colonisateur pendant plus de dix sept ans, il a été aussi une sommité en théologie et un grand adepte de la philosophie et des sciences Modernes  pour avoir été un grand disciple  des cheikhs :  Ahmed Benkhodja de la Zaouia d’Oran et de Ahmed Bentahar de Béthioua.  C’est ce que nous avons appris de la bouche des conférenciers présents  à cette manifestation. Proposé Sultan  par les tribus de Ghriss et ceux du reste du pays, l’Emir décline l’offre pour devenir simplement Emir  à l’écoute de concitoyens aussi bien dans sa région natale qu’à  l’ensemble du pays. Il a fondé  un état proprement dit avec 5 ministères et une police qui a réprimé les voleurs et les bandits des grands chemins, il également frappé la monnaie de son état qui disposait d’un budget sous son règne ainsi qu’un drapeau national et un slogan autour de l’Etat, la religion et le peuple. Cet événement de grande dimension historique dans la mémoire du peuple était pour ainsi dire une occasion propice pour les conférenciers qui se sont succédés  à la tribune parmi lesquels figuraient  de grands poètes à  l’image de Slimane Djouadi, Dr. Benazouz, Pr Tahar Bekkadar et Mansour Benaouf Abdelkrim et d’autres professeurs Universitaires qui ont délecté l’assistance composée d’intellectuels et d’étudiants dans la grande majorité de textes  poétiques déclamés  à la mémoire de cette grande figure historique.

B Boufaden
Mardi 5 Février 2013 - 00:00
Lu 222 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+