REFLEXION

MAGMOS TRANSFORME SON SIEGE EN CIMETIERE : 3000 tonnes de pommes de terre avariées, enterrées



MAGMOS TRANSFORME SON SIEGE EN CIMETIERE : 3000 tonnes de pommes de terre avariées, enterrées
De sources d’echorouk, l’on a appris que les responsables des chambres froides de l’entreprise « MAGMOS » de la wilaya de Mostaganem se sont débarrassés d’une importante quantité de pommes de terre impropre à la consommation estimée à 3 milles tonnes en procédant à l’enterrement de ce produit tant convoité par le consommateur, au niveau du siège de l’entreprise située dans la zone industrielle à Hai Djebli Mohamed. Cette opération d’enterrement de la pomme de terre moisie et avarié a été suivie de près par les travailleurs qui ont participé à l’opération en enfouissant le produit. Des fosses ont été conçues spécialement pour recevoir ce genre de produit et pour éviter d’être l’objet d’un scandale qui aurait éclaboussé l’entreprise, cette opération s’est déroulée discrètement sans que les autorités concernées ne soient préalablement averties, à savoir : la direction du commerce, le service d’hygiène et les services de sécurité. Dans ce contexte, il y’a lieu de signaler que des superficies entières se sont transformées au niveau du siège de l’entreprise « MAGMOS » de la wilaya de Mostaganem en un vrai cimetière jonché de milliers de quintaux de pommes de terre avariées qui ont fait l’objet de destruction dans des circonstances plus que douteuses. De peur qu’ils ne soient inquiétés, de la part des services compétents, les responsables ont procédé avec minutie en imbibant le produit de pesticides et de chaux, ainsi éliminer toute trace qui conduirait à des questions d’où l’incrimination des responsables dans une affaire qui ressemble bel et bien à un crime économique. La procédure de destruction entamée par l’entreprise « Magmos » a-t-elle été respectée pour autant, c’est la question que certains se posent, tel que le stipule la loi en matières de destruction de tout produit non conforme aux normes réglementaires. A noter que cette destruction doit faire l’objet avant tout d’un procès verbal de constatation et ceux avec la participation de toutes les parties concernées à savoir la direction du commerce, le service d’hygiène et les représentants des services de sécurité. Selon notre confrère d’echorouk cette procédure n’aurait pas été respectée de par l’absence d’un tel procès verbal établi à cet effet. Cette importante quantité de pomme de terre qui a été stockée depuis plusieurs mois conformément aux instructions du gouvernement était destinée à réguler le marché et freiner la spirale des prix et en même temps contrecarrer la spéculation. Selon Echorouk, ces avaries ont été causées par des pannes techniques des chambres froides de l’entreprise « MAGMOS ».

B. Omar
Vendredi 20 Août 2010 - 12:12
Lu 1028 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+