REFLEXION

M. OMAR MEBBANI, DIRECTEUR DE LA SRPV DE MASCARA A REFLEXION : ‘’ La protection des végétaux repose sur le contrôle des produits agricoles’’

L’INPV (Institut National de Protection des Végétaux) est un établissement public à caractère administratif doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière, sous tutelle du Ministère de l’Agriculture et du développement rural. Il a été créé en février 1975 et ses statuts ont fait l’objet de réaménagement en 1993 et en 2000. L’INPV est l’acteur principal de la veille phytosanitaire nationale dont la stratégie repose sur le contrôle des produits agricoles objet d’échanges commerciaux internationaux et les plants et semences produits localement.



La surveillance et le traitement des fléaux agricoles contre lesquels les agriculteurs n’ont pas les capacités d’intervention. La veille de proximité en apportant aux agriculteurs l’information préventive sous forme d’avertissement agricole. La modernisation et la maitrise des techniques de protection des cultures en privilégiant les solutions qui respectent l’environnement. Au niveau des wilayas, cette structure dispose d’une station régionale de protection des végétaux (SRPV) ce qui nous a permis d’avoir un entretien avec le Directeur de la SRPV de Mascara M. Omar MEBBANI qui a accepté volontiers de répondre à nos questions.
Réflexion : M. Omar, comment se fait le contact avec les fellahs qui sont de nos temps indépendants ?
M. Omar B : L’Institut procède dès le stade phrénologique des cultures et les conditions climatiques à un suivi sans contact du producteur, dès que la culture est installée, il faut la suivre et en particulier les grandes cultures, oléiculture, les agrumes ; la viticulture et le maraichage, on amplifie les visites quand les conditions climatiques sont favorables pour le développement d’une maladie ou d’un ravageur (champignons et insectes), sachant que les premières pluies risquent le Mildiou. La SRPV adresse des avertissements aux fellahs et procède à la multiplication des sorties, parce qu’il y a des conditions réunies pour la maladie, on fait un rappel sur les maladies aux fellahs en avertissant les partenaires comme la D.S.A, la Chambre de l’Agriculture et la CCLS et en multipliant des émissions de sensibilisation à travers des spots sur la Radio locale.
R : Est-ce que les orientations de la SRPV sont-elles prises en considération par le fellah ?
M. Omar B : Quand il s’agit d’un fellah au sens propre du terme, oui, il se manifeste et s’inquiète en particulier pour les maraichers, pour les céréaliers c’est un degré moindre, mais les arboriculteurs, ils suivent les recommandations pour sauver leurs productions. C’est le cas d’ailleurs des oléiculteurs et les agrumiculteurs, la carence est enregistrée au niveau des maraichers, quand il y a apparition de mildiou qui est une maladie à caractère épidémique, il faut la prévention avant, il ne faut pas attendre le traitement d’attaque, à ce stade, la culture risque d’être compromise, puisque cette maladie est dans la plupart du temps précédée par l’Alternaria et qui cause des dégâts importants sur la masse végétale et chlorophénicole.
R : Quelles sont les maladies qui sévissent sur le territoire de la wilaya ?
M. Omar B : Comme cité plus haut, on a le mildiou, l’alternaria et la Mouche d’olive (Dacus), cette dernière a existé au départ, vu le climat chaud qui a sévit ces derniers jours, la température importante a fait régresser l’activité, la capture est nulle, l’année s’annonce bonne pour les fellahs, ils sont mobilisés pour suivre le traitement afin de garantir la production.
R : On apprend que le criquet Marocain est aux frontières de la wilaya, avez-vous pris les précautions qui s’imposent ?
M. Omar B : Oui, le criquet marocain existe au niveau de la wilaya de Tiaret qui dépend de notre station, c’est une zone grégaire comme on dit, avant on laissait ce phénomène se déplacer pour passer au traitement, aujourd’hui avec les nouvelles données et la technologie, nos équipes sont là en permanence, elles procèdent au traitement aux mois d’Avril et Mai, le couloir est localisé. Le criquet vit dans cette zone qu’il trouve favorable vu son relief, c’est une zone de pontes, mais le suivi est assuré par satellite donc pour le moment il n’y a pas de danger. On note également la présence d’autres insectes ravageurs comme la punaise des céréales, ces dernières années, il y a une nette régression parce que les traitements sont efficaces, le problème reste posé au niveau de la cératite ou la mouche Méditerranéenne, malgré les avertissements agricoles, la mineuse existe toujours parce que nous manquons d’auxiliaires (les mouches auxiliaires élevées pour l’attaque). Puis il y a le moineau, la SRPV garantit pour le moment les perches aux fellahs qui veulent se débarrasser de ce volatile ravageur, d’autres le chassent par les moyens traditionnels. Dans le cadre de l’appui technique, en agro-météorologie, les températures des mois de septembre et octobre de l’année écoulée sont restées douces avec des précipitations dans la normale. Le mois de novembre, par contre a été plus chaotique, les précipitations enregistrées durant ce mois ont été très importantes sur toutes les régions, elles ont été très souvent multipliées par deux par rapport à la normale. Les avertissements agricoles étaient au nombre de 29 dans les différentes filières que compte la wilaya. La vulgarisation et la formation étaient également à la hauteur de l’événement, durant cette campagne, une attention particulière a été donnée à la filière des grandes cultures et à l’arboriculture et cela suite aux exigences des services agricoles et afin de satisfaire les besoins de nos agriculteurs. Au niveau des activités et le diagnostic, la station de Mascara compte deux laboratoires, le premier en Nématologie et le second en entomologie, celui de la Nématologie a émis un total de 609 bulletins dont 10 bulletins positifs. En mycologie, le mildiou de la pomme de terre (phytophthora infestant), la pomme de terre, étant une culture stratégique, fait l’objet d’un suivi particulier chaque année pour les deux campagnes, la saison et l’arrière-saison, cette année, les conditions climatiques étaient défavorables pour l’émergence des maladies fongiques notamment le mildiou et l’alternaria. Côté biologique, le feu bactérien des rosacées à pépins (Erwinia amylovora), seule la wilaya de Tiaret a procédé à l’incinération de 15 ha, 1,6 ha de poirier et 29 ha de pommier. Dans le cadre du programme spécifique, concernant la mineuse de la tomate, il est important de signaler que dans la circonscription de la station de Mascara, la culture de tomate sous serre n’est pas encore installée. Pour l’essai de la Quinoa qui est une espèce de plante herbacée annuelle de la famille des chénopodiacées, il est considéré comme un pseudo céréale. Cette plante traditionnelle est cultivée depuis plus de 5.000 ans sur les hauts plateaux de l’Amérique latine. Dans le cadre de la coopération technique avec la FAO, pour l’introduction et l’installation du Quinoa en Algérie, un deuxième essai de cinq variétés est installé en date du 7 et 8 septembre 2016 au niveau d’une parcelle agricole dans la commune de Sekouna wilaya de Saida en collaboration avec l’Institut National de la Recherche Forestière « INRF ». Le site de démonstration est un moyen de vulgarisation efficace. Il inclut tous les services agricoles, les instituts, firmes et agriculteurs dans un but de communication, d’orientation et de conseils afin de démontrer aux agriculteurs l’intérêt de la protection phytosanitaire  dans l’amélioration de leurs rendements. L’essai consiste à l’utilisation des produits de la firme Bayer pour le désherbage chimique, un traitement fongique et un insecticide. Voilà donc en quoi consiste le rôle de la SRPV.     

 

B. Boufaden
Samedi 15 Octobre 2016 - 17:39
Lu 352 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+