REFLEXION

M.MAABED AHMED, WALI DE MOSTAGANEM EN EXCLUSIVITE A REFLEXION : ‘’Tout ce que je fais, je le fais pour les citoyens de Mostaganem’’

Mostaganem, cette jolie perle de l’Ouest algérien, se distingue de plus en plus à travers ses réalisations en pompe des différents projets phares, ses acquis culturels et sublime patrimoine qui font d’elle, une ville dévolue plus que jamais à jouer son rôle sur la scène nationale et d’être au devant de tous les évènements. Avec l’arrivé du wali Maabed Ahmed, un nouveau vent de développement souffle sur Mostaganem, et tous les secteurs ont subi une opération de chirurgie esthétique. Sans trompettes, ni fanfare et même sans protocole, M. Maabed Ahmed , le wali de Mostaganem a eu l’amabilité de s’entretenir exclusivement avec nous sur tout ce qui a été réalisé dans les secteurs de la santé, la culture, le logement , la gestion des APC, et autres dossiers qui ont agité la scène locale.



C’est dans une convivialité inhabituelle que Réflexion a été accueillie par M. Maabed Ahmed, wali de Mostaganem. Dans le vif du sujet. Sans perte de temps, les dossiers chauds et qui tiennent à cœur passent au crible. Le wali dit être au courant de la situation qui prévaut sur son territoire. Il est confiant en ses chiffres  et son plan de travail.
Commentant le rôle de la presse, le Wali a souligné l’importance de la communication et son apport pour le développement durable des sociétés. «L’adage qui dit qu’un problème bien compris est à moitié solutionné trouve sa signification dans le fait d’écouter le point de vue de l’autre, le respecter, ainsi que le devoir du journaliste d’apporter les faits  réels  sans  toucher à la crédibilité de la personne et que les critiques  soient constructives. Car pour moi, rappelle le wali : « le développement intelligent est celui qui intègre l’adhésion de tous les acteurs ».  
Je ferais annuler n’importe quel projet, pour réaliser avec son argent un centre anti-cancer, mais hélas le  problème n’est pas lié à l’argent !
A la question sensible du centre anti-cancer, le wali de Mostaganem dit partager les sentiments des militants de la société civile qui ne désespèrent pas de voir un jour sa réalisation à Mostaganem.  M. Maabed dira, à ce sujet,  que si la décision lui revenait, il fera annuler n’importe quel projet, pourvu que ce centre voit le jour. Mais, hélas, l’implantation de ce centre à Mostaganem est tributaire de son inscription dans la nouvelle carte sanitaire, approuvée par le gouvernement.  ‘’Le grand problème aujourd’hui, selon le wali, réside en ce manque de communication à tous les niveaux entre les responsables et le citoyen’’.
Le problème du CHU de Mostaganem est définitivement réglé
Toujours dans le domaine de santé publique, M. Maabed, affirmera que le problème du CHU de Mostaganem est définitivement réglé puisque les travaux enregistrent un avancement  satisfaisant, notamment concernant l’installation de la climatisation, les finitions et les accessoires d’accompagnement (matériel médical, intendance, cuisine, blanchisserie, literie…). Ce CHU d’une capacité de 240 lits a enregistré bien des prouesses durant ces deux derniers mois pour rattraper les bourdes et les malfaçons dont l’origine est connue de tous, puisque rapportée antérieurement par la presse locale et nationale. En plus du coût de 240 milliards déjà consommés, le défi est déjà lancé par les autorités locales pour la récupération et la normalisation de cette structure dont les bévues étaient  légions. Un avancement palpable des travaux de finitions sont, en effet, constatées, permettant la réception dans les 2 mois à venir de ce nouvel hôpital qui renforcera les autres structures hospitalières de la wilaya, et soulagera l’hôpital du centre-ville « Che Guevara» qui est appelé également à subir de grosses interventions de normalisation et de modernisation. Le CHU de Kharrouba, travaillera en coordination avec l’Université et la DSP, une fois fonctionnel. L’hôpital «Che Guevara» qui date de l’époque coloniale française, fera l’objet de travaux d’aménagement pour un coût de cinquante milliards de centimes. Le wali a rappelé, dans ce contexte, les trois établissements sanitaires dont a bénéficié les daïras de Bouguirat, Mesra et Achaacha, avant d’ajouter que le secteur de la santé à Mostaganem a été renforcé par 38 médecins spécialistes qui optimiseront la couverture médicale.
Des centaines de logements en cours de réalisation
En ce qui concerne l’habitat, le chef de l’exécutif de la wilaya dira que la commune de Mostaganem a bénéficié de 1500 logements sociaux dont 500, qui sont en cours de réalisation au douar Hachem (Sayada), seront distribués prochainement dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire (RHP). Cette opération constitue, selon le wali, la dernière étape du plan de relogement des familles vivant dans le ‘’précaire’’. En outre, on apprend que la commune de Hadjadj aura 125 logements sociaux et Benabdelmalek Ramdane 500.
Toutes les dispositions ont été prises pour la réussite de la  prochaine saison estivale
Par ailleurs, et pour la saison estivale, le wali a déclaré qu’une mesure a été prise dans le cadre des préparatifs de la prochaine saison estivale, attendue très prochainement. En effet, l’objectif tant recherché, c’est l’amélioration en propreté et en hygiène de nos plages autorisées à la baignade à travers l’ensemble du littoral mostaganémois. D’autre part, on apprend  qu’un très grand aménagement est en cours de réalisation à la plage de ‘’Sonachter’’ dépendante de Mostaganem avec le renforcement d’une dameuse pour le nettoyage du sable de la plage avec la conception d’un chemin en dur permettant une libre et meilleure circulation des vacanciers. Les travaux d’aménagement et de nettoyage débutent à 6 H00 du matin jusqu’à une heure tardive de la journée. Ces décisions annoncées ont pour but de protéger les espaces de nos plages. Une très louable décision qui aura un impact sûrement très positif sur l’environnement. Dire qu’enfin, un programme qui prendra en charge le problème de la sauvegarde de nos stations balnéaires dans toutes ses dimensions.
Un illustre parc d’attraction qui fera rêver les mostaganémois
Concernant le parc de loisirs sis à Kharouba, le wali affirme que le taux de réalisation est appréciable et sera opérationnel bientôt.Il s’agit d’un projet premier du genre dans la région qui  s’étend sur une superficie de 54 hectares et qui comprend  plusieurs structures telles  un jardin  d’attraction et de jeux pour enfants et adultes, des espaces verts pour les familles, une  pêcherie, 3 restaurants dont un  Malaisien,  des cafés  en plus d’un parking d’une capacité de quelque  4.000 véhicules. Selon  le wali, des instructions ont été données aux  investisseurs concernant la qualité du service car ce parc d’attraction est appelé à devenir un pôle touristique, économique et écologique. M. Maabed Ahmed a révélé qu’il a voyagé dans plusieurs pays et ce, pour doter Mostaganem d’un parc moderne aux normes universelles. Le parc, une fois réalisé, permettra la création de près d’un millier d’emplois directs et indirects. Le wali de Mostaganem dira, par ailleurs, que des instructions seront données pour garantir la gratuité et la restauration aux enfants issus de familles démunies.
Plusieurs projets réalisés et d’autres en cours de réalisation pour faire une beauté  à  la ville de Mostaganem
Concernant le secteur des travaux publics, le chef de l’exécutif, révèlera que le projet du tramway ainsi des ronds-points réalisés dans les quatre coins de la ville ont pour but de désengorger la ville de Mostaganem qui connait, chaque été, une affluence inhabituelle. Questionné sur les conflits qui rongent les assemblées populaires communales, le wali affirmera qu’il s’est déplacé lui-même dans certaines communes pour s’enquérir de la situation  qui prévaut et ce, pour avoir une idée sur la décision qu’il faut prendre. Il cite, dans ce contexte, l’APC de Khadra qui a été paralysée par un conflit entre élus et qui a été résolu après que le wali ait constaté que  c’est le P/APC qui avait raison. Il a ordonné, alors, un changement de la composante de l’exécutif communal pour permettre une meilleure prise en charge des doléances et des problèmes des citoyens.    

 

B. Belkacem
Dimanche 26 Avril 2015 - 19:09
Lu 1919 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+