REFLEXION

M. KACEM LAID, DEPUTE ET COORDINATEUR DE WILAYA DU RND A MOSTAGANEM : ‘’On ne travaille pas pour plaire aux gens, mais pour plaire à l’Algérie’’

Le RND, le parti bouclier contre le terrorisme durant la décennie rouge, aujourd’hui au service de la nation pour contrer la menace qui guette l’Algérie, plébiscite le président Bouteflika pour un quatrième mandat. Autour de ce choix, et d’autres dossiers qui animent la scène politique algérienne, tels que les voix qui commercialisent le boycott et d’autres qui tentent d’allumer l’étincelle du printemps arabe, le premier homme du RND à Mostaganem, M. Kacem Laid, décrypte l’actualité.



Cette semaine nous avons eu le plaisir de rencontrer M. Kacem Laid, député à l’APN et coordinateur  de wilaya  du parti Rassemblement National Démocratique (RND) à Mostaganem, lequel  a  bien voulu répondre à certaines de nos questions relatives à l’actualité se rapportant à un l’évènement capital et grandiose, celui de  l’élection présidentielle du 17 avril prochain.
Réflexion : M. Kacem Laid, veuillez-vous présenter aux lecteurs et nous parler de votre parcours professionnel ?
Kacem Laid : Ex-magistrat près de  la Cour de Mostaganem.  J’ai exercé en qualité de président de tribunal,  avocat de profession,  actuellement je suis coordinateur de wilaya du RND à Mostaganem, et député à l’APN pour un deuxième mandat consécutif. Enfin, c’est grâce à l’expérience acquise tout au long de mon  parcours professionnel,  que j’ai pu gérer le bureau du RND à Mostaganem, et être au service du rassemblement et de l’Algérie selon les principes fondamentaux de Novembre 1954.
Quelle vision avez-vous pour la prochaine élection présidentielle ?
A la veille de l’élection présidentielle, le RND avec tous  ses  militants, est en faveur de  la candidature de Bouteflika pour un quatrième mandat. Il faut  le reconnaitre, que c’est le seul homme apte et  capable d’assurer la continuité du programme mis en place par lui durant les 3 précédents mandats, qu’il a passés à la tête de l’Etat.
Quel est le programme qui a été élaboré par le RND dans le cadre de l’élection présidentielle ?
Sincèrement,  tous les militants, femmes et hommes, sont  mobilisés et n’attendent que le feu vert pour lancer les opérations, car tout  est fin prêt, et je souhaite que les partis qui sont en faveur de Bouteflika activent dans le même sens. Pour rappel, tout le monde sait que le RND a accompagné Abdelaziz Bouteflika dans tout son parcours et durant toutes ses campagnes  électorales, depuis son premier mandat.
Comme nous le savons tous, le directeur de la campagne électorale à Mostaganem a été désigné, est-ce que vous allez coordonner avec lui ou vous allez faire cavalier seul en tant que parti?
La direction de la campagne électorale coordonne avec toutes les tendances politiques qui sont en faveur de Bouteflika, et nous sommes mobilisés et prêts à travailler avec lui dans l’intérêt de tout le monde selon  la conscience, et dans le cadre de la loi. Nous n’avons aucun problème ni avec lui, ni avec d’autres personnes. Notre seul souci, c’est la réussite de notre mission, à savoir l’élection de Bouteflika à la tête de l’Etat.  Tout d’abord , nous devons nous  concerter avec les militants des  autres partis et partager les missions, pour prendre en charge les 32 communes de la wilaya de Mostaganem, et donner  une autre vision aux citoyens afin de montrer à l’opinion publique, que tous les partis agissent pour le même but.            
Dans le cadre de la collecte des signatures en faveur du président, combien le RND a-t-il  recueilli de signatures ?
La direction nationale du RND nous a donné 10 000 formulaires de signatures et en 3 jours, nous avons accompli la mission qui nous a été confiée. Dans ce contexte, nous  avons pu recueillir   172 signatures d’élus, alors que notre parti dispose  uniquement de 142 élus. Ce qui a  fait ressortir un écart supplémentaire  positif au  quota.  Notons, que seuls  11 élus  n’ont pu exprimer leur soutien au président Bouteflika en raison de leur absence qui était justifiée. Il est utile, encore, de signaler que toute l’opération s’est bien  déroulée et   aucun élu n’a refusé de signer.
Alors vous confirmer qu’il n’y a eu aucune hésitation de la part des élus du RND ?
Je ne peux rien vous cacher et je vous dis, sans aucune arrogance, que notre parti le RND  est l’un des rares partis politiques en Algérie où règne une discipline  totale qui favorise une meilleure organisation et une meilleure mobilisation, qui sont les conditions sine qua non qui permettront à tout parti politique d’accéder au pouvoir. Par ailleurs, je profite de cette occasion pour vous informer que nous avons accueilli avec satisfaction la nomination d’Ahmed Ouyahia en tant que ministre d’Etat, directeur de cabinet du président de la République. Ce dernier jouit d’une grande expérience qui l’aidera, sûrement, à relever le défi, notamment en cette période cruciale que traverse  l’Algérie.     
 Quel message, voulez-vous adresser aux lecteurs ?
Le seul message que je peux transmettre, c’est que l’Algérie a besoin d’un homme de la trempe de Bouteflika, pour l’échéance de tous les projets  et les réalisations grandioses qui ont été mis  sur pied, à l’exemple de la concorde civile, les barrages hydroélectriques, les logements…etc, qui sont la preuve concrète  et vivante d’un travail titanesque entrepris par Bouteflika. C’est à cet effet, que nous sommes tous mobilisés pour soutenir ce dernier, auquel nous souhaitons un bon rétablissement. Je suis convaincu que le 17 avril, il y aura une fête et  le marié sera Bouteflika.     

B. Adda
Mercredi 19 Mars 2014 - 17:44
Lu 447 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+