REFLEXION

M. Jean Pierre Risgalla, répond à « Réflexion »

“DRABNI OUA BKA OUA SEBEKNI OUA CHTKA”

M. Jean Pierre Risgalla, a réagit une deuxième fois a notre réponse, cette fois ci - il se refugie derrières les statistiques démographiques tout en s’appuyant sur d'autres informations mensongère pour se placer comme une victime devant l’opinion public. Voici sa réponse :



Réponse de M. Jean Pierre RISGALLA
Messieurs,
Non seulement vous vous permettez de diffuser des informations personnelles que rien ne vous autorisait à RISGALLA publier (adresse personnelle et N° de téléphone), Vous seriez donc responsables des éventuelles atteintes à mes biens et personne. Mais en réponse à mon courrier vous publiez d'autres informations mensongères comme le chiffre de 10 millions d'Algériens que la colonisation aurait "assassinés" ! Ce chiffre est totalement faux, et il suffit de se pencher sur les statistiques démographiques établies sur ces 132 années "d'occupation" pour s'en rendre compte: Recensement de 1872: 2.125.000 indigènes (je prend ce terme par opposition à allogènes, n'y voyez aucune malversation de ma part) Recensement de 1954: 8.400.000, et près de 9 millions en 1962 ! Voilà qui suffit à démontrer que toutes vos allégations mensongères. Merci !

Réponse de “Réflexion”
M. Risgalla , Il est clair, que vous n’avez rien compris et pour vous tout ce que vous dites est parole d’évangile, et tout ce que disent les autres n’est que mensonge. On vous parle de crimes et vous nous renvoyer au recensement de 1872, c’est à ne rien comprendre et il est clair que la rancune est encore tenace, ce qui est une bonne chose, car ceci confirme au moins que vous ne voulez pas tourner la page et je crois que la décence et les civilités ne sont pas de votre fort, du fait que vous évitez la question qui est au cœur même de l’histoire de France. D’autre part il est certain que vous vous considérez comme les victimes, ce qui n’est pas étranger à votre attitude haineuse envers les algériens et que d’après ce que nous avons compris vous n’y êtes pour rien dans tous les massacres et la politique de la terre brulée que vous avez semé pendant les 132 ans d’occupation. Cher monsieur je crois que j’ai compris votre jeu et que vous cherchez tout simplement à nous entrainé dans une polémique sans fin, mais je crois que tout est dit et vos arguments pour vous disculpez, ne seront jamais acceptés car vous en faite un peu trop, je ne sais pas si vous connaissez un adage algérien qui dit « Drabni oua bka oua sebekni oua chtka » Traduction « Il m’a frappé et à pleurer et puis est aller se plaindre » celui-ci vous va comme un gant vous les pied noirs, vous n’avez pas encore appris la leçon d’histoire. Quant au crimes commis, ce sont les chiffres avancés par les français, dans la mesure où des millions de civils algériens assassinés et qui n'ont pas été comptabilisés, ou plutôt rayés car, à l'époque, les victimes étaient soit enterrées dans des fosses communes, soit gazées au napalm, soit ensevelies dans les geôles des paras ou exécutés dans les camps de la mort, dont les vestiges sont témoins, et vous osez vous élevez sans réfléchir pour contrer toute voix qui s’insurge contre ce qu’on appelle un crime contre l’humanité et c’est le terme de la majorité de vos historiens, aussi vous est-il difficile de reconnaître la réalité infâme de l'hydre colonial et de :la honte historique qui vous suit et ce ne sera pas vos contorsions et gesticulations, qui justifieront l'injustifiable et convaincre les générations. Alors que vous ne cessez de ressasser les crimes nazis contre le juif et à poursuivre les criminels nazis à travers le monde. C’est tout le paradoxe de vos fantasmes et toujours la devise des deux poids deux mesures. Ayez au moins le courage et le discernement de sortir de votre « subjectivisme pavlovien » et reconnaître tous les crimes que vous avez commis ou nom de la civilisation de la liberté et de la justice. Des crimes contre des populations civiles et innocentes sans distinction et qu'il faudrait autant de Nuremberg pour les juger de façon juste et équitable, mais vous en conviendrez avec moi que cela ne se fera jamais. Mais au fait, auriez-vous ce courage ? bien sur que non. Mais sachez pour votre gouverne, que toutes les familles algériennes retiennent en mémoire les noms de tous les martyrs, qui sont tombés sous vos balles assassines. Et je peu vous garantir qu’ils ne sont pas prêts d'enterrer cette page qui entache l’histoire de France. Pour ce qui est de notre histoire nous l’écrirons nous même et vous ne réussirez jamais à nous "vendre" votre vision chimérique car, votre esprit est toujours hanté par votre passé honteux et par les millions de martyrs que vous avez assassinés et qui seront toujours là pour vous le rappelez. Cordialement votre.

Benyahia Aek
Samedi 12 Novembre 2011 - 10:04
Lu 490 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+