REFLEXION

M. HADJ BENTOUATI ABDESSALEM, WALI DE TIARET, LIVRE SON BILAN DES 100 JOURS : ‘’Les P/APC doivent retrouver leurs prérogatives’’

En direct sur les ondes de la radio FM, le wali de Tiaret, ayant invité toute la corporation de la presse locale, a livré le bilan des cents jours passés à la tête de la wilaya, depuis son installation à la mi-août 2015.



Un bilan fonctionnel avec ses ambitions qui se sont révélées jumelles aux préoccupations citoyennes, et bien sûr, un bilan qui a fait l’appui sur la collaboration des élus et ce par un nouveau « dessin » des véritables prérogatives, dans ce sens, le wali dira : « J’ai visité 26 communes de cette wilaya moudjahida et authentique soit 8 daïras, et ce qui m’a plu, c’est cette cohésion avec les citoyens qui m’ont saisi par e-mail (près de 600 e-mails par jour) mais j’ai pu aussi remarquer le grand fossé entre citoyens et élus, comme cela s’est passé à Ain-Dehab qui a pu retrouver ses repères après une impasse qui a trop duré et qui a sanctionné le citoyen, et pour preuve de bon sens des élus, on vient de renouer avec le développement, on a enterré les différends et  on réfléchit actuellement au destin de ses richesses en cassant les tabous surtout les dossiers relatifs à la steppe, et la préservation de l’environnement steppique ainsi que la prise en charge des dossiers des concessions agricoles.., ». De même, et grâce aux efforts des uns et des autres, l’APC de Mahdia a retrouvé « ses rails » après une grande impasse suite à la suspension du maire qui fait l’objet d’une poursuite judiciaire, et  « nous allons faire le même travail pour l’APC de Sidi-Ali Mellal dans les prochaines vingt-quatre heures », dira le wali qui ajoute, « Je sais très bien que les vraies prérogatives des P/APC ont été occultées auparavant, et il est venu le temps de dire haut et fort « je suis le colonel et les P/APC mes lieutenants… je me vois dans l’obligation de respecter scrupuleusement les grandes responsabilités des P/APC qui ont été acceptées par l’APW, ainsi que les élus de l’APN et du sénat, et en somme la visibilité de gestion est à l’heure ; et la relation avec le S.G de la wilaya est devenue un leitmotiv de réflexions » Et brossant un tableau autour du secteur de l’éducation, le wali ajoute : « j’ai remarqué un grand dilemme qui régit  l’administration locale, j’ai pu déceler certains dysfonctionnements et remettre de l’ordre dans la maison… je vous informe que les professeurs d’université bénéficieront de 70 logements et 80 sont en cours de réalisation pour la stabilité des professeurs, et concernant la formation professionnelle, ce secteur est un modèle … » dira Mr le wali qui a marqué une escale en abordant le secteur de l’Education, d’abord en annonçant une bonne nouvelle à l’adresse des enfants des nomades qui pourront bénéficier de l’internat et suivront leur scolarité, et cassant un grand tabou, ces enfants de nomades pourront être admis pour suivre leur première formation à la 1ère promotion de l’école des cadets qui ouvrira prochainement ses portes à Tiaret puisque des cadres du ministère de la défense nationale sont à pied d’œuvre … et la nouvelle qui a mis mal à l’aise certains cadres de l’éducation c’est le profond changement qui touchera 6 chefs de service et 22 chefs de bureau au niveau de la direction de l’éducation… « Les lobby ne séviront pas et c’est eux qui sont derrière les désignations des jours en collaboration avec la directrice de l’éducation et dans ce sens, les syndicats sont appelés à jouer le rôle de bonne contribution… le pourrissement qui sévit dans le secteur doit être assaini, et la preuve ce sont les emails qui me sont envoyés par les parents d’élèves, je reçois près de 600 emails par jour, et ceux qui occupent illégalement des logements de fonction seront recensés au peigne fin et seront vite récupérés, ». Par ailleurs, le wali Bentouti Abdessalem, a abordé les erreurs régissant dans le cadastre et qui génèrent une paralysie au niveau des concessions agricoles, et a désigné des commissions qui sont à pied-d ’œuvre en notant la nécessité de préserver le potentiel hydrique lié à l’investissement, où il a rappelé que les zones rouges sont une vraie ligne rouge, et que ceux qui versent dans la convoitise soient dénoncés (accaparement de lots de terrain au profit de l’investissement), j’ai remarqué que des personnes ont des ambitions pour dérouter le foncier industriel … il n’en n’est pas question … je vous rappelle un décret paru dans le dernier journal officiel … «  les poches vides seront affectés à accueillir des équipements publics » et je déclare une guerre sans merci aux constructions illicites » Une bonne nouvelle, le centre anti-cancer a été épargné des mesures de gel prises par le gouvernement ainsi que d’autres projets d’envergure et l’enveloppe de 450 milliards de cts a été retenue, et une autre nouvelle, la future gare routière verra sa réalisation puisque le mois prochain, les entreprises seront à pied-œuvre.

Abdelkader Berrebiha
Samedi 28 Novembre 2015 - 17:22
Lu 233 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+