REFLEXION

M. GILLE CATOIRE, LE MAIRE DE CLICHY (FRANCE) A REFLEXION:« La France assume son passé colonial à travers le devoir de mémoire »

Accompagné de son épouse, le maire de Clichy M. Gille Catoire a effectué, ce mercredi, une visite à Mostaganem où il a été reçu officiellement par son homologue M. Abdenour Belmiloud nouveau maire de Mostaganem au niveau du siège de l'APC.



M. GILLE CATOIRE, LE MAIRE DE CLICHY (FRANCE) A REFLEXION:« La France assume son passé colonial à travers le devoir de mémoire »
 Une visite culturelle qui comportait plusieurs haltes notamment ; le fort de l'Est, Dar El Kaid, l’école des beaux-arts et la future école des beaux-arts de la Salamandre. Gilles Catoire, maire de Clichy a profité avec sa délégation, pendant cette visite, de la beauté de notre ville côtière.L’invité de Mostaganem s'est rendu au siège de l'APC où il s'est entretenu avec le maire de la ville et les élus municipaux de l'APC avant de faire une tournée « culturelle » au niveau de certains sites historiques de la ville. Ce dernier dans une brève allocution a été satisfait et très intéressé de la richesse de la culture Mostaganémoise. En effet, en marge de cette visite, cet homme politique, nous a accordé une interview exclusive voici son contenu.
Réflexion : à vous voir séduit par la beauté de notre ville, on conclut que c’est la première fois que vous visitez Mostaganem ?
M. Gilles Catoire : Bonjour. Tout à fait, j’étais invité par les autorités algériennes dans différentes villes mais ici c’est effectivement la ville de la culture alors c’est important de découvrir l’art et la culture de Mostaganem et je crois que c’est une chose importante. Cependant, la ville de Clichy est une ville de culture et de musique qui a célébré le cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie parce que nous avons eu le 17 octobre 1961 des martyrs algériens.
 On peut dire M. le maire que vous avez un faible pour la culture parce que les haltes que vous avez faites sont toutes sur des sites culturels notamment Dar El Kaid, l’école des beaux-arts…etc ?
Tout à fait, là c’est plutôt la culture, car je suis déjà venu en Algérie avec le footballeur « Zidane » dans une tournée sportive, mais à Mostaganem c’est plutôt la culture et c’est bien de faire connaitre la richesse culturelle de l’Algérie contemporaine.
 M. le maire, cette visite est une visite de courtoisie ou une visite officielle qui occulte derrière elle de futures collaborations entre les deux mairies « Clichy et Mostaganem » ?
Ecoutez, pour l’instant c’est une visite officielle puisque c’est l’ambassade de l’Algérie qui nous a remis l’invitation, mais c’est aussi une prise de contact qui peut effectivement débaucher sur des échanges officiels. Il peut y avoir des artistes, des musiciens, nous aussi on accueille des groupes étrangers alors c’est une prise de contact qui doit permettre de développer les échanges.
M. le maire, vous avez dit lors de votre première allocution au niveau de l’APC de Mostaganem que « la France assume son passé », pouvez –vous nous donner plus d'éclaircissements?
 « Le devoir de mémoire », effectivement aujourd’hui la France a eu un passé colonial et on assume le devoir de mémoire. Par exemple aujourd’hui nous avons cette action de commémoration de l’indépendance de l’Algérie et nous allons avoir le 10 mai la journée mondiale de l’abolition de l’esclavage donc il s’agit effectivement d’assumer ce passé colonial et c’est le travail justement des historiens, des chercheurs, des universitaires des deux pays mais aussi des écrivains, des artistes de le faire pour qu’on regarde vers l’avenir ensemble.

Bouziane Kamel
Vendredi 3 Mai 2013 - 18:54
Lu 653 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+