REFLEXION

M. CHAIB AISSA KHALED, PDT DE L’ASSOCIATION NATIONALE DE LA PROMOTION DE L’ECOLE INTELLIGENTE A REFLEXION : L’enseignement doit renaitre de ses cendres

Par amour pour l’enseignement et devant la situation catastrophique qui prévaut dans ce secteur, M. Chaib Aissa Khaled, président de l’association nationale de la promotion de l’école intelligente a bien voulu se confier au journal Réflexion parce qu’il avait gros sur le cœur pour nous expliquer le but et les objectifs de son association afin de pouvoir contribuer un tant soit peu pour essayer de faire sortir l’enseignement de sa torpeur .



M. CHAIB AISSA KHALED, PDT  DE L’ASSOCIATION  NATIONALE DE LA PROMOTION DE L’ECOLE INTELLIGENTE A REFLEXION : L’enseignement doit renaitre de ses cendres
M. CHAIB Aissa Khaled  qui a à son actif un capital d’expérience  dans le domaine éducatif et dont il peut s’en prévaloir   est un ancien professeur chercheur à l’INRE,  ancien directeur d’éducation  et auteur de plusieurs publications.  Ce dernier,  lors de son entretien nous a brossé d’une façon exhaustive le rôle, le but et les objectifs de son association. Il y a lieu de signaler   toutefois que cette association à savoir l’Association Nationale de la Promotion de l’Ecole Intelligente  est tout d’abord apolitique et  que son rôle est purement technique et pédagogique à savoir promouvoir l’Ecole. Cette association a été agréée par le ministère de l’intérieur en 2004 et a à son actif un nombre très important d’adhérents venant de toutes les catégories socio professionnelles  à savoir des enseignants des trois paliers ( primaire, moyen et secondaire)  ainsi que dans le secteur de la formation professionnelle qui joue un grand rôle dans la revalorisation des métiers et nous comptons parmi nous surtout des enseignants universitaires mais la part du lion a été réservée en grande partie pour les élèves car ce sont eux les victimes de ce système d’enseignement et dont ils payent chèrement le prix. Notre association est présente dans 15 wilayas de l’Ouest et plus précisément celle  de la wilaya de Mostaganem  et qui est présidée par Mme GHEZALI SOFIA qui exerce en qualité de professeure au niveau du lycée de Mazagran  et nous comptons œuvrer pour  voir son extension s’élargir à travers tout le pays.    Dans  le même contexte, M.Chaib Aissa Khaled a essayé d’évoquer le marasme dans lequel  vit le monde éducatif dans notre pays  et la souffrance intellectuelle dans laquelle vivent nos enfants  car le rôle que joue l’Etat dans le domaine de l’enseignement est purement administratif et non le rôle qui lui est assigné à savoir un rôle purement pédagogique bien que le rôle de l’administration  n’est pas facultatif mais qu’il faut surtout axer son dévolu sur le côté pédagogique qui a presque disparu mais qui est en fait plus que primordial. Car nous constatons malheureusement que l’enseignement est géré administrativement et non pédagogiquement et qu’il y a une rétention de l’information scolaire et une désorganisation de la répartition des matières durant la scolarisation de l’élève à savoir que certaines matières dont le coefficient n’est pas très élevé puissent être dispensées à 08 heures du matin comme à titre d’exemple l’histoire  alors que d’autres matières qui sont très essentielles  comme les mathématiques soient enseignées tard dans l’après midi alors que ces dernières qui devraient être enseignées à la première heure car la mémoire est fraiche de bon matin pour assimiler.  Dans le même sillage, le président de l’association en l’occurrence M.CHAIB Aissa Khaled a tenu à proposer que les élèves soient directement impliqués dans  la gestion administrative et financière d’une part et d’autre part que l’élève ait un statut dans le processus scolaire.  Par ailleurs, nous jugeons  que notre mission est  de rassembler  toutes les catégories à savoir le corps enseignant, les élèves, la société civile ainsi que toutes les couches sociales du pays entre autres intellectuelles et de toutes disciplines confondues  même des hommes de culture, des sportifs et même des religieux modérés  pour  organiser des  débats sur les questions relevant de l’enseignement  et des problèmes graves que rencontrent nos enfants à l’école car c’est surtout d’eux qu’il s’agit  et de ressortir avec un diagnostic en signalant les causes réelles de l’échec  scolaire  et trouver des solutions adéquates  pour essayer de redresser la barre car l’école est la pierre angulaire d’une nation et son pivot car quand l’enseignement va tout va  et enfin  faire des propositions  aux ministères concernés à titre d’exemple le ministère de l’éducation nationale et le ministère  de la formation professionnelle et  si  nos propositions  sont accordées, nous pourrons même  proposer   notre projet à l’UNESCO  qui pourra nous donner son aval et même nous   orienter et nous aider pour pouvoir offrir  à nos enfants ainsi qu’aux futures générations   un enseignement de qualité.  A cet effet, M. Chaib Aissa Khaled a profité de cette occasion pour remercier M. Bouhenni directeur de l’éducation  nationale de la wilaya de Mostaganem.     

BENYAHIA EL HOUCINE
Samedi 26 Janvier 2013 - 00:00
Lu 657 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+