REFLEXION

M. Benslimane Omar, tête de liste du parti Nor El Djazair à Réflexion

"TOLERANCE, CHANGEMENT ET FIDELITE"

Dans une interview au journal Réflexion, M. Benslimane Omar candidat du parti Nor El Djazair et tête de liste à la députation du 10 mai 2012, dans la wilaya de Mostaganem, s’est dit optimiste quant aux prochaines législatives.



M. Benslimane Omar, tête de liste du parti Nor El Djazair à Réflexion
Selon lui, les législatives de cette année, sont une étape décisive et peuvent ouvrir de nouveaux horizons, à savoir de l’espoir pour le peuple algérien et pour le pays qui a besoin plus que jamais de tous ses enfants et ce pour un lendemain meilleur.
Réflexion : Qui est Omar Benslimane ?
M. Benslimane : Je suis un fils de Mostaganem et très connu, je suis  âgé de 49 ans, marié et père de 6 enfants, J’enseigne à l’université, comme professeur après de longues études. Je suis diplômé, à savoir d’un bac en lettres et en sciences islamiques, je suis licencié en philosophie « Université d’Oran, et en droit « Université de Mostaganem », J’ai terminé ma 3ème année de doctorat et je prépare une soutenance dont l’intitulé est « Tolérance et pensée islamique, + Un CAPA » et un magister en philosophie à l’université d’Alger. Mon parcours politique, est aussi connu du fait que je suis membre de l’APW de Mostaganem actuellement. Dans ce contexte, je tiens à vous faire savoir que je suis à mon troisième mandat, tout en vous signalant que j’ai été vice président de 1997 à 2002, pour ce qui est de mon premier mandat, n’empêche que j’ai été réélu pour un deuxième mandat de 2002 jusqu’à 2007 puis de 2007 à 2012 comme membre de l’APW de Mostaganem. J’ai aussi été candidat aux sénatoriales, et ce à trois reprises et les résultats obtenus ont dépassé les 80 points, et ces trois mandats au sein de l’APW ont été une expérience pour moi,  je suis aussi un ex militant du MSP.
Ref : Pourquoi avez-vous quittez le MSP ?
M.Benslimane : J’ai quitté le parti du MSP, pour le parti Nor El Djazair, à cause   des agissements et des comportements non démocratiques de certains responsables, qui ont monopolisé ce mouvement depuis qu’ils sont à sa tête, c’est aussi parce que ces personnes, n’ont jamais apporté un quelconque changement ou innovation au sein de ce parti, ni donné la moindre chance aux militants de base de s’élever, ou d’émerger pour  une alternance effective qui aurait été bénéfique pour tous et pour le pays. C’est avec regret que j’ai quitté ce parti, malgré le fait que j’étais très estimé par tous les militants, que je respecte d’ailleurs toujours, Cependant j’ai été pour ma part fidèle à mes convictions envers ce parti et envers le citoyen mostaganémois qui peut d’ailleurs en témoigner, que ce soit pour ma conduite, ou pour les efforts que j’ai fourni durant mon militantisme et les trois mandats consécutifs. Même si j’ai quitté le MSP, il n’en demeure pas moins que je serais toujours cet algérien avant tout qui aspire au changement comme tout le peuple, de par ma lutte constante pour mon pays et la couleur du parti ne peut être une identité pour une personne dont l’objectif est de rehausser les valeurs auxquelles il croit, et d’ailleurs c’est la raison principale de ma candidature. Mon choix pour ce nouveau parti « Nor El Djazair », est beaucoup plus un nouveau départ qu’une ambition,  il est pour moi une continuité et c’est à ce titre que je me présente en espérant ne pas décevoir l’électorat, je peux dire aussi que ce parti m’a ouvert les yeux pour de nouvelles perspectives que je mettrai au service de mon pays et du citoyen. De par l’expérience acquise durant mes trois mandats et 15 années de militantisme, j’espère contribuer et apporter une pierre à l’édifice du pays.
Réf : Quel est votre slogan et quels sont les grands axes de votre programme?
M. Benslimane : Mon slogan est » Tolérance, changement et Fidélité », mon objectif est de participer pleinement et donner un plus pour redorer l’image de la représentation citoyenne, au sein de l’assemblée populaire nationale en tant que fils de ce peuple, qui a besoin de toute l’attention des élus à quelque échelle qu’il soit. Je me suis porté candidat, pour être au côté de ce citoyen qui a besoin d’être considéré et non rabaissé et marginalisé comme il l’a été depuis des années. Il est vrai, que l’Algérien a perdu confiance, je le comprends et  je me mets à sa place, car il a de tout temps été déçu par ceux qui l’on représenté,  je ne peux que m’incliner devant tant de sacrifices, surtout que cette jeunesse attend aujourd’hui plus que jamais de ses représentants une action concrète afin d’être digne de sa confiance, et à la hauteur du mandat pour lesquels ils ont été élus. Il ne faut pas oublier, que lorsque l’on est chargé d’une telle mission l’on doit souscrire à cet espoir de changement que le peuple ne cesse de revendiquer, aussi est-il important de répondre à cet appel et aux exigences de l’heure, car l’on est au vingt et unième siècle et à l’ère de la technologie, de l’internet voire de la mondialisation, il est de notre devoir de relever le défi et être au diapason des autres pays et c’est ce qu’attend le peuple de nous, à savoir élever le niveau de la représentation, aussi en me présentant  je suis conscient de la tâche  qui m’attend.
Ref : Durant 3 mandats au sein de l’APW qu’avez-vous apporté pour le citoyen pour espérer un mandat de député?
M. Benslimane : C’est une question pertinente, que vous me posez et vous avez raison, aussi j’essaierais d’être franc avec vous et avec le citoyen, mais ce qu’il y a lieu de savoir, c’est que lors de ces mandats, j’ai toujours été présent pour participer aux débats au sein de l’APW et je n’ai jamais manqué à mon devoir d’élu. J’ai été partie prenante, des diverses décisions prises et attentif aux préoccupations du citoyen de la wilaya, en étant aux côtés des mouvements associatifs, telle que la ligue des comités de quartiers, menant des actions sur le terrain comme bénévole et ce à plein temps pour les aider. En plus du bénévolat, je me suis toujours démené pour apporter de l’aide aux associations caritatives et sportives à travers la wilaya de Mostaganem et ses communes ceci en dehors de mes attributions d’élus, répondant présent aux appels du citoyen et je n’ai jamais failli à ma mission d’élu, élevant toutes ses doléances lors des plénières, car je suis sensible aux attentes de ce citoyen qui se débat dans les difficultés de même que j’ai été à son écoute. Une chose est certaine, c’est que je suis disposé à présenter mon bilan au citoyen, afin de rendre compte de toutes les actions que j’ai menées durant mes mandats au sein de l’APW.
Ref : Quel discours porterez vous aux citoyens durant la campagne électorale ?
M. Benslimane : Pour ce qui est de la campagne, je vous dirais qu’il faut tout d’abord, que l’algérien aille à la reconquête de la citoyenneté usurpée par ceux qui se sont érigés comme les maîtres incontestés,  idem pour tout candidat  qui continue à nier l’évidence  et à s’accrocher aux anciennes traditions  politiques dépassées, oubliant que nous sommes au vingt et unième siècle. Aujourd’hui, l’Algérien est convié à s’exprimer librement sur les sujets les plus importants concernant son avenir et celui de ses institutions, dans le respect et le partage de cette parole dont il a été privé pendant longtemps et dont il a droit pour le bien de tous. Certains candidats, à la députation oublient que celle-ci exige  une forme d’intelligence collective avec son langage, ses codes, ses signes afin de nous  permettre d’atteindre, par consensus, une solution qui contentera tout le monde. Les décisions peuvent prendre beaucoup de temps c’est vrai, mais permet en attendant à chacun de participer de façon juste et équitable au processus démocratique, pour atteindre l’union d’une forme de pensée collective tellement absente, qui pourrait correspondre aux aspirations et aux attentes, c’est la raison pour laquelle, le citoyen ne peut se permettre de signer un chèque à blanc à n’importe qui. Ce que je souhaite c’est que ces législatives, permettent au peuple algérien de se retrouver et de renouer avec la confiance et le changement pour un avenir meilleur.  

Benyahia Aek
Dimanche 15 Avril 2012 - 11:23
Lu 982 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+