REFLEXION

M. BERRAMDANE OMAR, P/APW DE SIDI BEL ABBES A REFLEXION : ‘’Nous travaillons dans la sérénité pour réaliser les programmes de l’Etat’’

Après une année d’activités de l’instance élue de la wilaya de Sidi Bel Abbès, son premier responsable M. Berramdane Omar a bien voulu parler d’un bilan jugé positif à plus d’un titre qui est le fruit d’une stabilité et d’une cohésion entre les 39 membres qui œuvrent au quotidien pour l’intérêt des citoyens. Dans un entretien que le P/APW a bien voulu nous accorder, nous avons relevé une sérénité d’un homme qui ne semble guère inquiété par ce qui est rapporté à propos d’une prétendue tentative de sa destitution.



Réflexion : Avant de parler du bilan de l’APW, pouvez-vous nous parler de vos relations avec les élus de l’assemblée ?
Le P/APW : Je comprends parfaitement votre question et sa portée. Je vous dis tout de suite qu’au sein de l’assemblée je n’ai aucune opposition et tous les élus des différentes formations politiques cohabitent en parfaite symbiose au point où plusieurs élus ne parlent même pas de leurs couleurs politiques. Si vous faites allusion à ce qui a été rapporté récemment sur une éventuelle opposition, je vous dis clairement et sans ambages qu’il ne s’agit que de « bobards ».
Au sujet de votre bilan a un peu plus d’une année depuis l’installation de l’assemblée que vous présidez. Qu’avez-vous à dire ?
En plus des deux budgets primitifs et supplémentaires de l’année qui s’achève, les commissions de l’APW ont abordé différents dossiers qui ont été débattus lors des plénières ordinaires. Le dossier de la rentrée scolaire et universitaire a pris une grande partie du travail des élus qui ont effectué différentes sorties à travers les communes pour s’enquérir des difficultés que rencontrent nos enfants dans les établissements scolaires. Un autre grand dossier est en cours d’achèvement et il s’agit de celui de l’agriculture qui revêt à nos yeux une importance extrême. Nous avons  par ailleurs participé à toutes les sorties du wali à travers les 52 communes de la wilaya et nous avons écouté les préoccupations des citoyens que nous avons enregistré en détail. Nous œuvrons en collaboration avec le wali avec lequel on entretient de très bonnes relations à apporter des solutions à toutes les doléances légitimes et logiques des citoyens.
Quels sont selon vous les secteurs qui présentent des défaillances qui nécessitent une intervention en urgence ?
Le secteur de la santé publique par exemple. En dépit des efforts de l’Etat dans ce domaine, nous avons relevé des insuffisances dans la prise en charge des malades dans les polycliniques et les hôpitaux. La charge de travail des professionnels de la santé influent essentiellement sur la qualité des soins prodigués aux citoyens. Pour parer à cela la wilaya de Sidi Bel Abbès a bénéficié dans le cadre du nouveau plan quinquennal d’importants projets d’infrastructures de santé dont un hôpital de 500 lits.
Et le secteur du logement ? Beaucoup de citoyens se plaignent du retard dans l’acquisition d’un logement décent.
C’est vrai. Le problème du logement n’est pas un problème de disponibilité de programme mais surtout un déficit d’entreprises du bâtiment qualifiées dans les grands projets. Dans la formule du logement social locatif, il existe environ 1200 logements en phase de finalisation à travers la wilaya et qui seront distribués d’ici la fin de l’année en cours. En plus des programmes qui restent à réaliser dans ce secteur, la wilaya de Sidi Bel Abbès a bénéficié de 5000 logements sociaux qui seront projetés incessamment du côté de la sortie vers Zerouala et la sortie vers la commune de Amarnas. Pour les autres formules à savoir l’AADL et LPP, le projet des 3000 logements sur le boulevard de « excellence » se trouve à un taux d’avancement considérable. A ce propos, je tiens à préciser qu’un ensemble de 1000 logements qui étaient destinés à la formule LPP seront orientés vers l’AADL pour faute d’acquéreur. Concernant le dossier du logement, je dirais que si les entreprises seront au rendez-vous nous arriverons d’ici peu de temps à couvrir plus de 80 % des demandes.
Le wali a dans différentes occasions évoqué le taux d’avancement des projets tous secteurs confondus qui ne dépasse pas les 20%.Qu’en pensez vous ?
En effet, depuis l’arrivée du wali, il y a quelques mois beaucoup de projets ont été lancés et bien d’autres qui étaient à l’arrêt ont été relancés à l’image du centre anti cancers de la rocade sud. A ce propos, je dirais que d’ici le premier semestre de l’année prochaine nous aurons certainement atteint un taux de consommation des crédits qui avoisinerait les 50 %. Lors de la dernière visite du premier ministre à Sidi Bel Abbès, la wilaya a bénéficié de 24 milliards de dinars ce qui nécessite des efforts supplémentaires pour la consommation de tous ces crédits.
Les secteurs de la culture et des sports sont d’autres créneaux importants notamment pour la population juvénile. Ne pensez-vous pas qu’ils ont été les parents pauvres du développement ?
Pour ce qui est de la culture malheureusement les responsables de ce secteur se sont attelés à du copier-coller. C’est des programmes tracés par le ministère de tutelle que l’on applique en l’absence d’initiatives basées sur des propositions de la société civile. S’agissant de ce domaine, l’APW s’apprête à dynamiser le conseil consultatif de la culture qui sera composé de toutes les forces vives de la culture à travers la wilaya. Pour le sport nous estimons que le sport roi qui est le football est la locomotive de toutes les activités sportives. Pour cela nous accompagnons les efforts du premier responsable de l’exécutif de la wilaya pour assurer l’accession du club phare de la wilaya en ligue 1 professionnelle de football. Ce sera ainsi une opportunité pour développer les autres disciplines du sport avec achèvement dans quelques semaines du centre d’entrainement des équipes nationales et celui des jeunes talents.
On vous laisse le soin de conclure.
Tout d’abord je remercie votre organe pour m’avoir permis de m’exprimer sur des sujets d’intérêt commun. Je rassure la population de la wilaya de Sidi Bel Abbès sur un avenir prometteur. Notre wilaya à l’image du pays se porte bien et nous ne ménagerons aucun effort pour accompagner et consolider tous les acquits de la population. Nous considérons que l’instance élue de la wilaya devrait constituer une complémentarité avec l’administration qui à notre avis œuvre sans relâche pour l’intérêt commun et le bien être du citoyen.   

D. M
Vendredi 29 Novembre 2013 - 16:07
Lu 494 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+