REFLEXION

Lutte contre la délinquance et le banditisme : Le plan d'attaque mis en œuvre pour toujours

A Mostaganem, les statistiques sur la délinquance juvénile sont devenues plus qu'alarmantes d'une année à l'autre, ce sont 205 mineurs des deux sexes qui ont été arrêtés au cours de l'année 2011, contre 153 autres pour l'année 2010.



Ces chiffres ont fini par tirer la sonnette d'alarme surtout par l'implication de ces délinquants au sein des bandes du crime organisé, ces derniers  n'hésitent plus à faire usage de l'arme blanche et commercialiser les stupéfiants ,une adolescente à peine 17 ans en qualité de chef de bande vient d’être arrêtée et 10 autres mineurs ont été également incarcérés pour détention et vente de drogue. A l'instar des autres wilayas, Mostaganem n'a pu échapper à la montée en flèche de la criminalité au sein de ses centres urbains. Des dizaines de foyers de délinquance ont vu le jour au cours de la dernière décennie et ont fini par faire régner un climat d'insécurité obligeant les citoyens  à  s'enfermer à double tour pour ne réapparaitre que le lendemain. En face de cette recrudescence de la violence, le général-major Abdelghani HAMEL vient d'instruire tous les  commissaires de mettre en place en urgence un plan d'attaque pour lutter efficacement contre le banditisme en milieu urbain. Cette bataille de longue haleine vient de se faire distinguer à Mostaganem par la création des compagnies d'intervention rapide (les fameuses C.I.R) au siège de chaque sûreté de wilaya, ces dernières tendent à répondre  en urgence aux diverses situations causant le trouble de l'ordre public. La mise en place des C.I.R  et de la disponibilité de moyens humains viennent de classer  Mostaganem en tête des villes du pays a bénéficié d'une couverture policière à 100% (la moyenne à Mostaganem est d'un policier pour 490 habitants). En ce sens, la cité urbaine "El Houria" qui demeure l'un des points névralgiques en matière de délinquance, va bientôt  bénéficier d'un siège d'une sûreté urbaine pour contrer le climat d'insécurité régnant en ce lieu. Le renforcement de la sécurité des citoyens et des biens se poursuivra également  avec l'implantation de 03 autres nouveaux sièges de sûreté, ainsi que d'un poste de police au centre urbain de Kharrouba. Ce programme de lutte se caractérisera par des "descentes" régulières au sein des points chauds dans les quartiers où la délinquance a atteint son point culminant, les cimetières, les massifs forestiers de la ville, les plages et les stations de bus .La première opération a vu la participation de 740 policiers, la mobilisation de 55 véhicules et de 04 sections cynotechniques (des policiers avec des chiens ) et plus particulièrement la présence de 20 éléments de la brigade de répression du banditisme (BRB ),qui s'est soldée par l'interpellation de 624 personnes, et la saisie d'armes prohibées (armes blanches),de boissons alcoolisées et de drogue . Favorablement accueillie par les citoyens qui saluaient et remerciaient les policiers en action ,cette bataille contre le banditisme semble offrir ses fruits consistant en la neutralisation de tant de malfaiteurs .D'autres quartiers de la ville ,ayant une mauvaise réputation, feront l'objet également d'un passage au peigne fin  dans les prochains jours, désormais, la police s'est engagée à  lutter coute que coute contre ce phénomène d'une gravité cruciale qui a pris une ampleur plus que démesurée et fort inquiétante.

L.AMMAR
Samedi 14 Avril 2012 - 10:58
Lu 444 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+