REFLEXION

Louiza Hanoune tire sur les députés

Mme Louiza Hanoune a animé un imposant meeting hier dans l’après-midi, à la maison de la culture Abderrahmane Ould-Kaki à Mostaganem. La candidate à l’élection présidentielle comme à son habitude n’a pas mâché ses mots en tirant à boulets rouges sur les députés et le pouvoir en place.



Louiza Hanoune tire sur les députés

Devant une assistance nombreuse et une organisation impeccable, la candidate a déclaré être mandatée par son parti pour briguer la magistrature suprême et qu’elle est là aussi pour demander à l’assistance de faire un jugement sur le plan quinquennal 2004-2009, tout en dénonçant l’utilisation des moyens de l’Etat au service d’un seul candidat et regrette la paralysie de toutes les activités d’une wilaya lors du passage de ce candidat pour animer son meeting. Elle a réitéré son appel pour la rupture avec les méthodes anti démocratiques datant de l’ère du parti unique et a demandé l’instauration d’un véritable état de droit doté d’institutions élues crédibles et légitimes, renforcées par une institution judiciaire libre et forte. Pour cela, il nous faut dira-t-elle, une constitution qui renforce les pouvoirs des élus et de la justice et la promotion de la citoyenneté collective et non pas le système des quotas. Il est  temps rétorqua-t-elle de respecter le choix du peuple par le biais d’élections libres. N’épargnant personne, la candidate du parti des travailleurs s’en est pris aux députés de l’assemblée populaire nationale, lesquels dira-t-elle, ont revalorisé leurs salaires pour atteindre 30 millions par mois et ils ont carrément rejeté la proposition d’augmenter le SMIG, dont la majorité des Algériens aura été, malheureusement, concernés, alors que,  ajoutera-t-elle, plus de 140 milliards de dollars se trouvent actuellement  déposés dans des banques  à l’étranger. Faisant allusion à un député de Mostaganem et toute l’assistance l’aura compris, elle l’a accusé de vouloir intimider des citoyens à ne pas soutenir sa candidature en usant de son influence. L’un des objectifs à mettre en œuvre lancera-telle sera la dissolution de l’assemblée populaire nationale. Mme Hanoune a séduit de par son discours franc, direct et sans ambages. Un tonnerre d’applaudissements s’en suivit à chaque fois  qu’elle martèlera la rupture et l’instauration d’un état de droit. 


Réflexion
Mardi 24 Mars 2009 - 06:29
Lu 669 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+