REFLEXION

Locale, même non qualifiée



Locale, même non qualifiée
Le ministre du travail, Tayeb Louh a donné des instructions fermes afin que la gestion des demandes soit la  plus transparente possible et que la priorité doit impérativement être donnée à la main-d’œuvre locale. Même lorsque la main-d’œuvre locale s’avère non qualifiée. Les agences de l’emploi sont tenues d’imposer aux entreprises étrangères le recrutement de nationaux qui doivent impérativement être formés dans la spécialité demandée. Une mesure qui vise à encourager la formation pour pourvoir des secteurs demandeurs comme celui des travaux publics qui souffre régulièrement de déficit de main d’œuvre qualifiée. Par contre le ministre est resté muet  au sujet des primo demandeurs d’emploi qui, après un soutien de l’Etat de trois années, se retrouvent, une fois de plus, sur les listes des demandeurs d’emploi. D’autre part, Tayeb Louh a affirmé que l’agence nationale pour l’emploi « ANEM » a effectué 212 000 placements dans le secteur économique en 2011  contre 65 000 en 2005.

Réflexion
Lundi 30 Janvier 2012 - 10:00
Lu 150 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+