REFLEXION

Libérer les énergies



Cette population qui investit les rues et qui se bouscule devant les magasins à n’importe quelle heure de la journée, est-elle seulement composée de retraités, d’oisifs, de vacanciers et de femmes au foyer ? La majorité n’est-elle pas plutôt faite de salariés ? Si ces derniers abandonnent régulièrement leur poste pour aller faire des achats ou pour se promener, ils se défendent néanmoins d’avoir délaissé leur travail. Il faudrait d’abord qu’ils en aient un. Combien sont-ils, ces hommes et ces femmes qui pointent, qui dans une administration, qui dans une société et qui n’ont aucune tâche précise pour meubler leur journée ? Comment peut-on dans ce cas leur demander de contribuer à la production et d’améliorer leur productivité ? D’aucunes sèment leur argent aux quatre vents, c’est peut être parce qu’ils n’ont fourni aucun effort pour le gagner. La politique de l’emploi a certes ses contraintes, mais ne peut-on pas trouver un moyen de libérer les énergies gelées depuis des années et permettre ainsi à tout le monde de contribuer efficacement à l’édification du pays ?

. .
Lundi 20 Septembre 2010 - 00:01
Lu 328 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+