REFLEXION

Lettre ouverte d’une fillette de 8 ans au wali de Mostaganem

"MES SUPPLICES SONT DE BIEN PROTEGER LES ENFANTS"

A l’occasion de la journée de l’enfance qui coïncide annuellement avec le premier juin, plusieurs associations ont saisi avec bienveillance cette occasion pour se rendre aux chevets des enfants malades à l’hôpital.



Lettre ouverte d’une fillette de 8 ans au wali de Mostaganem
Parmi ces pauvres enfants alités, une enfant au visage angélique,  avec une voix à peine audible, nous fait signe. Le journal  « Réflexion » qui était présent comme de coutume,  répond favorablement et avec délicatesse  à l’appel de la gamine. Et à ce moment bien précis, elle nous remet  innocemment une lettre  paraphée en langue arabe, écrite de ses propres mains  où elle nous supplie de la publier pour qu’elle puisse avoir un écho sur les responsables de la wilaya et à leur tête le wali. En effet, la petite gamine à travers son message a tenté de sensibiliser les pouvoirs publics au niveau de la wilaya pour conjuguer davantage leurs efforts afin de protéger les enfants des affres des automobilistes et chauffards qui ne respectent pas le code de la route. Elle dira : « Loin de me lamenter sur mon triste sort, sachez bien monsieur le wali qu’aujourd’hui,  je pleure le cas  de centaines   d’enfants victimes d’accidents de  la circulation faute à l’inattention des adultes qui ne se soucient pas le moindre du monde quand ils se trouvent perché sur un volant. Sachez monsieur  que je suis depuis deux interminables mois hospitalisée à l’hôpital suite à un accident de circulation. En effet, j’ai été innocemment victime  d’un  bus  qui m’a violemment heurté à proximité de mon école « Azza Ahmed « à Debdaba. Le chauffeur du bus  en faute n’avait pas pris toutes les dispositions règlementaires quant au respect du code de la route. Les bus s’arrêtent  dangereusement devant notre école ce qui cause beaucoup de désagréments aux écoliers. Aussi, je tiens à vous informer M. le wali que depuis mon accident, déjà deux mois se sont écoulés que je ne me suis pas rendue à l’école. Tout me manque, mes copines de classe, ma maitresse. Qui pourra  me rendre le sourire aujourd’hui quand je pense à tout ce gâchis qui nous rend la vie très angoissante. Je saisi aussi l’occasion M. le wali de vous informer que plusieurs  appels  ont été lancés de par le passé pour mettre un terme à cette anarchie qui règne en maitre absolue issue de comportements  irresponsables de chauffards , d’installer des ralentisseurs  à proximité de notre école,  afin de préserver la vie d’innocents enfants qui sont souvent victimes de mortels accidents de circulation  ou bien handicapés pour la vie.

G.A
Vendredi 8 Juin 2012 - 20:25
Lu 666 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager


1.Posté par amine le 09/06/2012 14:34
a mostaganem il n'ya meme pas un passage pieton ,et toute la circulation et chamboulé completement changer un desordre total, ma petite fille tu vie dans une jungle la lois des plus fort rien na etait fait et le peuple non plus ne respect rien

2.Posté par gharib le 10/06/2012 09:54
réponse à la réaction de monsieur Amine
je vous prie d'excuser ce qui suit, mais s'exprimer de la sorte à une gamine de 8 ans qui attend peut-être de nous, (à la place de ce wali absent dans ces cas de figures), n'est pas pour moi les mots réconfortants pour cette enfant. Dites plutôt qu'il faudra que les habitant, pour forcer la main au Wali, doivent bloquer le passage de cet axe routier sur lequel se pratique un rodéo en toute impunité mettant la vie des personnes sur le fil du rasoir. Le volant entre les mains des gens auxquels je fais allusion (au Maghreb) c'est comme si vous donner un pétard à un déséquilibré. pour conclure, je ne suis pas algérien mais l'occasion m'a été donnée de connaitre Mosta et ses environs, une région magnifique si toutefois les gens lui accordent le mérite de sa valeur et qu'ils en prennent soin par des actions CITOYENNES au lieu de jouir au volant, soit se complaire dans certaines facilités acquises, j'ai vu tout ceci et cela à Tunis, à Setif, à Kénitra et tout au tour, ainsi va le Maghreb. quand à G A si c'est bien les initiales de la petite fleur sur la photo, et bien ma belle, je t'envoie des milliers de baisers, sache que le wali est un homme très occupé et que peut-être tu n'aura pas besoin de lui, car ton espoir est plus fort que son aide, tu es une fille courageuse, et si un jour l'occasion me sera donnée de venir à Mosta, par le biais de "Réflexion" je pourrai te rendre visite et profiter de ton magnifique sourire, " dieu te garde petite fleur ! "

3.Posté par lila le 11/06/2012 14:57
salem; ma douce fille ; je te souhaite un rétablissement rapide et prie Dieu de te donner le courage;
malheureusement il n'y a pas que notre wali qui absent dans notre pays mais c'est l'état qui ne soucie guère de la vie ses citoyens en plus nos enfants qui sont notre chair et notre sang. actuellement le pays baigne dans une anarchie totale et un abondant! les chauffards dans notre pays que nous devons les appeler des malades du volant oublient que devant chaque école un petit garçon ou une petite fille existe et ces gens pensent uniquement au 10da qui va rentrer dans la caisse oubliant qu'il y a des être humains !!!!

4.Posté par Anissa le 14/06/2012 08:04
Je t'envoies des milliers de bisous du fond de mon coeur, et n'challah que tu te rétabliras bien de ton accident, tu sauras certainement te remettre de cet accident, sache qu'il existe un Dieu Tout Puissant qui un jour punira ces personnes qui se comportent comme des diables sur la route, Dieu est Grand et n'aime pas l'injustice, que Dieu te protège n'challah toi et tous les enfants de toute l'Algérie et du monde entier

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+