REFLEXION

Lettre d’un citoyen écœuré

QU’EST-IL ARRIVE A LA « MOSTAGANEM CETTE SEMAINE ? » ..!



La « Mostaganem » de l’autre semaine avait plus de courage et d’audace, mais depuis qu’elle a commencé à prendre un coup de bleu on ne comprend plus rien ! Les gens disent qu’il y a « 2 Mostaganem» : celle qui n’a jamais connu de « douar typhus » et celle qu’on connait. D’autre gens disent qu’il ne faudrait pas s’étonner. Plus tard il y aurait probablement d’autre douars ; douar « Choléra », douar « la rougeole », douar « le paludisme ». Qui sait ? Ce qui est certain, c’est que dans « la Mostaganem » on y vient de partout pour y « élire » domicile et trouver du travail. On a même la chance de devenir « un quel qu’un » et d’avoir le droit de porter « des jugements de valeurs et de donner son avis » sur les gens de « la Mostaganem ». Ces derniers n’ont pas « trop » de peine à s’établir en étranger-de se faire ignorer par les « élus » et d’autres gars qui font de la représentation et la gestion. Ne dit-on pas que le « bleu » annonce le futur ? Il y a donc, une bonne raison pour le futur de n’engager que les hommes inexpérimentés, afin de mieux « fixer » les choix et les préférences : le bleu sera maintenu pour des corvées harassantes, il sera désigné aux taches de l’interprétation « des motifs continus dans la demande sociale, les associations auront tout le loisir d’aider à  l’explication des problèmes et des affaires qui stagnent. » La périphérie, ou l’extérieur de la ville (qui toujours fait partie de la Mostaganem) ne verra pas ses habitants « rentrer » dans le centre ville pour améliorer leur connaissance du fonctionnement des institutions……Demain se couchera le soleil. Les habitants de « la Mostaganem 2 » feront vite de rentrer chez eux. La ville sera déserte. Seuls les vagabonds, les alcooliques et les agresseurs pourront librement circuler. « Houdjoum Sbagnouls », l’autre jour a mis « Réflexion » dans une situation alarmante. Il a même provoqué des phobies, si ce n’était, « l’élite pensante » qui a vite fait de ses précieux coffrets, et de tirer de leur fond les vieux souvenirs. Les habitants de « la Mostaganem2 », qui ne lisent pas, n’ont rien à faire de cette  lecture, et  n’ont pas été heurtés par ces bruits. Tant pis ! Ils sont versés dans le montage des affaires, l’immobilier et le commerce! Et nous ? « Vous » ?D’où venez-vous ?

un citoyen écœuré
Mercredi 30 Novembre 2011 - 11:33
Lu 881 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+