REFLEXION

Les vols des téléphones portables prennent de l’ampleur

Durant ces trois premiers jours du mois de piété, plusieurs citoyens se plaignent de vol de leurs portables, dans la ville de Mostaganem, et exactement en plein centre ville. Certaines victimes ont été surprises de s’apercevoir que leur moyen de communication leur a été dérobé, alors que d’autres ne savent plus comment elles ont été prises au piège des voleurs.



Plusieurs personnes ont été agressées en plein jour à  côté de la mosquée Badr à proximité de la BEA où une bande de malfaiteurs composée de 6 voyous rodent aux alentours de ces lieux, armés de couteaux, où plus de 10 personnes furent agressées en plein jour au vu et au su de tout le monde. Une fois leur  forfait accompli ils prennent la fuite en direction de la descente de l’Avenue Raynal.  D’après certains témoins, ces malfrats habitant le quartier de l’hôpital  sont connus comme des récidivistes dans ce genre de métier. Alors que d’autres préfèrent les marchés à l’exemple de Souk Ain Sefra, où une personne voulait informer sa famille sur des achats, mais quelle fut sa surprise lorsqu’elle découvre la disparition de son portable. En effet, certains jeunes procèdent de la manière suivante, ils commencent par attirer l’attention sur une tache quelconque sur votre pantalon, ensuite lorsque vous vous baissez pour l’enlever, un complice entre en scène et prend le portable aisément de la poche extérieure du gilet, ou de la veste sans que vous vous en aperceviez et il s’en va sans le moindre scrupule. Enfin, beaucoup de citoyens considèrent que la pauvreté est à l’origine de ce phénomène. Alors que d’autres disent qu’il s’agit de toxicomanes qui sont prêts à tout, pour pouvoir se procurer leur dose de stupéfiant. Et cc qui est le plus effarant, c’est que les auteurs de ces vols sont de plus en plus jeunes, victimes de la déperdition scolaire. D’autre part, ce phénomène prend de l’ampleur dans tous les quartiers de la ville de Mostaganem. Alors  les citoyens se demandent où est la vigilance des services de sécurité d’autant plus que les vols  sont  perpétrés en plein centre ville. Comme c’est le cas de la mosquée Badr.                                                          

T.B.Aek
Lundi 23 Juillet 2012 - 23:31
Lu 492 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager


1.Posté par yacine le 24/07/2012 01:33
c'est voulu,c'est calculé,c'est programmé,c'est projeté,c'est préparé,c'est confectionné,c'est planifié,et c'est et c'est et c'est on attend quoi pour se révolter afin que notre chere ville redeviendra mostaganem

2.Posté par 505 sr le 24/07/2012 17:07
tu a raison yacineil faut se revolté mais intelligament ,ils sont ou nos barbus qui voulaient un pays musulman.moi je leurs dit d'abords nettoyer vos rue de tous ses voyous,au lieu d'égorger des pauvres citoyens.au pouvoirs je lui dit que tous ces voyous devrait etre attachés comme les daltones en plein centre ville avec un balaie a la main et cela devant ses congeneres.mais personne ne fait rien c'est cunnu nous les algeriens fina que lfoume.personne personne n'est capable de regler le plus petit problem.

3.Posté par mostaganémois le 24/07/2012 20:27
Et ces policiers en civil qui sont déployés durant cette période sacréé chez les croyants, que font -ils ? Complices ? Trouillards ou laxistes ? ou ils entendent le virement de leur salaires ? ou d'autres choses que je n'ose pas énumérées ? Les citoyens le savent. N.B. Je sais qu'ils feront tous les moyens (les policiers) pour m'identifier.

4.Posté par Zidi le 25/07/2012 21:19
Les responsable eux même sont complice ,ils les laissent faire ce qu'ils veulent ,les policier eux
Même ne disent rien

5.Posté par djamel le 26/07/2012 14:38
chaque Année c est la même chose ...une situation qui dure depuis plus de cinq ans sinon plus ...et ou personne ne pense a un moyen efficace le citoyen se retrouve tout seul face a son agresseur sous le regard impuissant ou moqueurs des passants qui lèvent les mains en l air on disant Allah ghaleb...jusqu a quand

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+