REFLEXION

Les terroristes de ‘’Boko Haram’’ s’approchent de la frontière algérienne



Selon des rapports des renseignements secrets, Al-Qaïda au Maghreb Islamique, avait recruté des membres du groupe sunnite pour la prédication et le djihad au Nigeria, connu sous le nom de  « Boko Haram », dans le cadre de la guerre menée dans le nord du Mali à la frontière algérienne, et ses efforts pour contrôler la région du Sahel. Al-Qaïda très déçu, après des tentatives infructueuses pour recruter des jeunes dans le nord du Mali, ce qui a fait changer son objectif,  et concentré son attention sur les éléments du groupe terroriste « Boko Haram », après avoir reçu des promesses pour son soutien d'une frange d'entre eux. En effet, depuis le début de la guerre dans le nord du Mali, plusieurs éléments de ce groupe, ont décidé de combattre au côté de cette organisation terroriste au niveau de ses nombreuses bases déployées dans le triangle frontalier entre le nord du Mali, l'Algérie et la Mauritanie, selon une publication d’un site médiatique Malien. La région du Sahel reste  l'objectif principal d’Al-Qaïda, qui essaye de contrôler cette vaste région désertique, qui est partagée par de nombreux pays, c’est pour cela qu’elle tente de regrouper ses forces pour assurer le succès de ses opérations terroristes, en premier lieu, la prise d'otages, pour l’obtention de rançons pour pouvoir se financer en armements en second lieu, et enfin chercher à recruter encore plus d’éléments. Selon les mêmes rapports, Al-Qaïda a renforcé ses rangs en recrutant des «éléments noirs», et des habitants des petites villes et des villages, où ses dirigeants ont envoyés des émissaires  à la communauté du Nigeria, pour les convaincre de se joindre à elle dans la lutte, et souvent, les éléments qui l’ont rejoint en provenance du Nigeria, ont visité « Agadez » au Niger, avant de s'installer dans le nord du Mali, à la frontière avec l'Algérie, et plus précisément dans la région de Kidal et Gao. Le groupe nigérian « Boko Haram» a reconnu que parmi ses éléments, il ya ceux qui  se sont alliés aux côtés d'Al-Qaïda pour combattre, en disant qu'il « ne savait pas s'ils avaient reçu des primes alléchantes, ou ils sont allés se battre pour la cause de Dieu, comme ils le prétendent », d'autant plus que certains d'entre eux étaient convaincus de la présence des églises chrétiennes dans le nord-Mali, donc ils devaient partir pour le déploiement de «l'Islam», parce que le Nigéria est devenu plus familier avec la religion, et il reste certain que l'organisation cherche à recruter après avoir perdu beaucoup de ses éléments dans les affrontements avec l'armée française et la Mauritanie, l'obligeant à courir contre la montre pour renforcer ses ‘’troupes’’, surtout après le retour des Touaregs parmi les Azaoueds de la Libye au nord du Mali, et qui ont promis à la France leur aide pour éliminer le terrorisme au Mali, et la libéralisation des otages français.     

Touffik
Samedi 17 Mai 2014 - 11:23
Lu 409 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+