REFLEXION

Les terrasses des immeubles pour élever des chiens !?



Les terrasses des immeubles pour élever des chiens !?
Le phénomène des constructions illicites n’est pas observé que dans les différentes agglomérations qui ceinturent la ville de Mostaganem, mais également sur de nombreuses terrasses d’immeubles du centre-ville. Effectivement, ces baraques de fortune fragilisent la stabilité des bâtiments sur lesquels elles sont construites et défigurant leur esthétique, elles abritent, quand même, des familles nécessiteuses, qui dans la plupart des cas, on fait plusieurs demandes de logements et fourni plusieurs dossiers sans jamais recevoir de réponse. Le plus grave par contre, c’est lorsqu’un locataire ne trouve pas mieux, que de construire une baraque sur la terrasse du bâtiment, où il habite, pour en faire un chenil. En effet, il y élève des chiens, sans se soucier outre mesure des désagréments que peut causer aux habitants du voisinage tels que les aboiements, les déjections, la rage et d’autres parasites qui peuvent être contagieux, si la bête n’est pas suivie par un vétérinaire. Dans une lettre adressée à qui de droit, une habitante d’un immeuble se plaint de cette fâcheuse situation et espère voir les autorités concernées, agir, en conséquence, pour mettre terme à cette source de nuisance. La question qui mérite d’être posée est : A quoi sert l’élevage de ces chiens ? Si ce n’est pas pour le commerce canin, les agressions ou pour les combats de chiens, qui sont organisés un peu partout dans certains coins isolés de la ville, des fois même, dans des quartiers et cités ! Des combats dans les paris se chiffrent à plusieurs dizaines de milliers de dinars.

T.B.Aek
Lundi 22 Novembre 2010 - 22:01
Lu 452 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+