REFLEXION

Les sinistrés d’un bidonville barrent la route entre Tiaret et Alger



Des centaines de citoyens ont procédé en début d’après-midi de ce dimanche 1er avril à la fermeture de la route nationale no 14, reliant Tiaret à Alger, pour attirer l’attention des autorités sur l’état de leur bidonville durement affecté par les pluies de samedi. Ces intempéries ont détruit leurs habitations de fortune, construites dans un baraquement de la localité de Karman, dans la proche banlieue de Tiaret. Les habitants de ce quartier, devant l’absence de réaction des autorités locales, ont décidé de descendre dans la rue pour exprimer leur mécontentement. Les forces antiémeute sont intervenues en usant de gaz lacrymogènes, sans parvenir à convaincre les protestataires de dégager la route. Une délégation, présidée par le chef de daïra de Tiaret, se trouve toujours sur place pour tenter de négocier une solution avec les citoyens sinistrés, qui ont passé avec leurs familles la nuit de samedi à dimanche à la belle étoile. Le bidonville a été presque entièrement détruit à la suite d’un violent orage qui a éclaté dans la journée d’hier samedi, suivi de pluies diluviennes et d’averses de grêlons gros comme des pois chiches.    

Seif-Eddine
Lundi 2 Avril 2012 - 13:21
Lu 216 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+