REFLEXION

Les rues de Mostaganem transformées en bureaux de change improvisés

Le Trafic de devise , n’est plus un secret , pour le citoyen ni pour les autorités, du fait que les ruelles où se fait le change parralèle sont devenues une sorte de Wall Street.



Les rues de Mostaganem transformées en bureaux de change improvisés
Il suffit de voir ces revendeurs au vu et au su de tous à Mostaganem, à savoir prés du marché couvert et de  la place Ayachi Abdelkrim « ex Place du Barail ». Ces lieux se sont tranformés en  bureaux de change "improvisés" et qui officient dans nos rues, sans être inquiétés  activant  en toute impunité. Pour certains au fait de ce trafic, ces derniers jouent un rôle de machine à laver,  à savoir l’argent sale, qui provient de la contrebande, du trafic de drogue et autres sources douteuses, surtout lorsqu’il s’agit de grosses sommes. Selon des personnes interrogées, les  gens utilisent ces faux bureaux de change ambulants, pour transformer leur argent sale, volé au peuple, en devises étrangères, pour  le transférer à l’étranger sans que peuple algérien ne profite de son bien légitime, et  nous pouvons dire que ce sont les économies européennes qui profitent de cet argent volé à notre peuple. Raison de plus, du fait que le cours de cotation de l’euro par rapport au dinar a atteint  ces jours ci les 150 dinars au marché parallèle pour un euro, pour redescendre à 147 et 148 dinars. Au début de l’année en cours, le cours était de 142 dinars pour un Euro. Dans ce contexte, les experts en finance, lient cette augmentation à la crise qui a frappé les pays européens vulnérables tels que la Grèce, l’Espagne, le Portugal et l’Italie.  L’offre et la demande de l’Euro ne cesse de croitre c’est ce que nous avons appris ici à Mostaganem. Une très grande demande de l’Euro actuellement est constaté et .beaucoup d algériens versent dans le change parralèle surtout  avec l’inflation galopante et incontrôlable, et veulent se débarrasser des dinars qui regorgent dans  leurs caisses, selon eux c’est plus  sécuritaire de les convertir en Euro et les placer à l’étranger pour un avenir incertain surtout avec  l’arrivée de nouvelles élections pour certains, qui se sont enrichis Ces élections pourraient apporter beaucoup de changements imprévisibles...alors il vaut mieux prévenir que guérir et dans le cas où cela se compliquerait pour eux el harba...Cette inflation galopante est  incontrôlable ne fera qu’accentuer les difficultés que vivent une grande partie des algériens au pays et encourage le trafic des devises qui est devenu une saignée pour le pays et non pas uniquement pour la ville de Mostaganem

Benyahia Aek
Mardi 27 Mars 2012 - 12:13
Lu 977 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+