REFLEXION

Les retraités de la CNAS protestent à Mascara

ILS DEMANDENT LE RECRUTEMENT DE LEURS ENFANTS

Un nombre d’agents retraités de la CNAS de Mascara, se sont élevés contre la direction qui selon eux les a lésés, pour ce qui est du recrutement de leurs enfants alors qu’il y a 26 postes à pourvoir au niveau de la caisse selon eux.



Les retraités de la CNAS protestent à Mascara
Ils dénoncent, le favoritisme, et le clientélisme de la direction concernant les recrutements d’une jeune fille qui occupait un poste de contractuel au niveau de l’OPGI et qui a été titularisé au niveau de la CNAS, d’un chauffeur de taxis, du neveu de la femme de ménage et de proches d’un agent du bureau de la CNAS de Tighennif. Ils protestent, contre l’illégalité des recrutements, selon eux tout en dénonçant l’affectation du logement de fonction de Ghriss, à un syndicaliste, qui a subit un aménagement qui a coûté, plus de 8O millions et qui a été vendu par l’occupant a un particulier pour 85 millions et que ce dernier continue à payer le loyer au nom de la caisse. Comme ils ont soulevé le cas de l’avocat de la caisse, et qui a fait l’objet de rupture de contrat pour être remplacé par un autre de Sidi Bel abbés. Le Directeur de la CNAS que nous avons contacté, nous a déclaré quant à lui : « le recrutement s’est déroulé selon la circulaire émanant de la Direction générale et selon des critères, que nous avons appliqué pour tout postulant, qui exige la carte de l’ANEM, dont la situation vis-à-vis du Service national. Et d’ajouter, Nous avons mis sur pied une commission administrative justement pour éviter tout malentendu, il y a de lieu de savoir aussi que nous avons déjà recruté au moins l’un de leurs durant les années passées, on ne peut pas faire de la CNAS un royaume. Concernant, le logement depuis notre installation il y a de cela deux ans, nous n’avons jamais affecté de logement ni l’avoir aménagé, s’il y a eu désistement ou vente avant nous, on l’ignore. Quant à l’avocat, on a mis fin à son contrat pour des raisons strictement professionnelles, et l’avocat actuel prend son travail au sérieux et traite les affaires de manière régulière quant à la gestion, je puis vous assurer, que nous avons la conscience tranquille.

Réflexion
Mardi 13 Septembre 2011 - 22:01
Lu 838 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+