REFLEXION

Les redresseurs veulent un congrès, Belkhadem prépare des changements au bureau politique

Au moment ou les redresseurs, a leurs tête Salah Goudjil préparent un congrès extraordinaire pour contrecarrer Abdelaziz Belkhadem. Ce dernier a programmé une réunion du bureau politique du FLN pour riposter à toute attaque.



Les redresseurs veulent un congrès, Belkhadem prépare des changements au bureau politique
Selon  le site Tsa ; Salah Goudjil et ses compagnons veulent aller vite avant d’être pris de court par les élections du printemps 2012.
Les dirigeants du mouvement dit de "redressement et d’authenticité" du FLN préparent un congrès extraordinaire dès la fin de l’année en cours. « Nous allons terminer l’examen et l’adoption des lois de la réforme, nous allons entamer l’organisation d’un congrès dès la fin de l’année en cours », a annoncé Salah Goudjil, coordinateur du mouvement, ce mardi 22 novembre lors d’une conférence de presse animée à Alger.
Le responsable politique a expliqué que cette date est plutôt « une prévision ». Seulement, les responsables du mouvement ne savent toujours pas si ce sera « un congrès extraordinaire » ou « un congrès d’une autre nature », a encore précisé M. Goudjil. Cela dépend, selon lui, de beaucoup de paramètres. Parmi ces exigences, la possibilité pour les adversaires de l’actuel secrétaire général d’obtenir les 2/3 des membres du Comité Central (parlement du parti) pour convoquer un congrès extraordinaire. L’autre possibilité consiste à aller voir le président d'honneur du parti, Abdelaziz Bouteflika, pour convoquer un congrès extraordinaire. « Dans le cas où nous ne pourrions pas faire cela, nous allons déposer plainte auprès des tribunaux », a averti Salah Goudjil. « Je le dis depuis longtemps: Belkhadem va partir avant l’année prochaine », assure quant à lui Mohamed Seghir Kara, chargé de communication du Mouvement de redressement. Le député de Bouira tient son assurance de « 3 300 lettres envoyées par les militants de 44 circonscriptions » du pays. Ces militants demandent « le départ de Belkhadem et l’organisation d’un congrès extraordinaire ». A plusieurs reprises, ces redresseurs ont brandi publiquement la menace de recourir à la confection de listes électorales indépendantes dans le cas où la crise du parti ne serait pas réglée. Une crise qui va connaître, au mois de janvier, son premier anniversaire.

 Un comité central du FLN les 16 et 17 décembre
Pour sa part Abdelaziz Belkhadem s’organise pour contrer ses adversaires. Selon une source proche du parti, un comité central du parti  qui aura lieu les 16 et 17 décembre prochain. Il sera précédé, le 15 décembre, de la réunion de la commission nationale de préparation des élections qui rendra ses conclusions. Abdelaziz Belkhadem devrait à cette occasion opérer des changements au sein du bureau politique du parti. « Il n’est pas question de faire entrer les redresseurs. Les changements devraient permettre à Belkhadem de se renforcer au sein du parti pour mieux affronter les législatives », indique à TSA une source proche du parti. Alors que les redresseurs tentent de réunir des signatures de militants – ils ont réussi à le faire dans 43 wilayas – pour remettre une demande de destitution de Belkhadem au ministère de l’Intérieur, le secrétaire général du FLN s’apprête à désigner des « commissions transitoires » dans les nombreuses wilayas où les élections de renouvellement des mouhafadas et des kasmas n’ont pas eu lieu à cause notamment de l’opposition des redresseurs (Blida, Annaba, Djelfa, M’Sila, Tlemcen, Ouargla...).  

Ismain
Jeudi 24 Novembre 2011 - 09:26
Lu 397 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+