REFLEXION

Les projets infructueux agacent le wali d'Oran



Les projets infructueux agacent le wali d'Oran
Des projets «six à sept fois infructueux» sans pour autant qu’ils voient le jour ont été  à l’ordre du jour lors du dernier  briefing au siège de l’hémicycle de la wilaya d’Oran. Voilà une vraie problématique qui est soulevée par le chef de l’exécutif de la wilaya d’Oran. C’est devenu presque la caractéristique de la wilaya. Le  wali d’Oran monsieur Abdelmalek Boudiaf considère cela comme un nouveau «phénomène» qui agace au plus haut degré. «Pourquoi les entreprises se cachent-elles derrière l’infructuosité pour justifier le retard dans le lancement des projets qui leurs sont confiés?» s’est-il interrogé. C’est en effet la question posée mercredi par le wali devant les membres de l’Exécutif de wilaya. Non convaincu par les explications qui lui ont été apportées, le wali a annoncé un grand ménage dans le secteur du fait que «ses instructions» d’il y a plus d’une année, n’auraient probablement pas été suivies à la lettre. Il a implicitement remis en cause le choix des entreprises auxquelles ont été confiés certains projets qui accusent un retard. Mais, il a surtout annoncé un grand ménage dans le secteur. C’est devenu un rituel. C‘est curieux mais le choix des entreprises est une nouvelle fois remis en question. «Ils sont peut-être en train d’attendre El Mahdi El Mountadar pour lancer ces projets» a fait remarquer ironiquement le wali. Il faut dire que le problème de l’infructuosité des appels d’offres freine considérablement le développement local malgré les réalisations et la volonté des cadres qui à elle seule ne suffirait pas. A titre illustratif, le cas de certains établissements scolaires qui devaient être lancés depuis plus d’une année, serait concret. «Vous êtes en train de me freiner, mais vous allez constater de vous même, ce que je déciderai les prochains jours» a-t-il averti.           

Medjadji H
Mardi 24 Juillet 2012 - 23:42
Lu 460 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+