REFLEXION

Les privilèges du poste éliminent l’envie à la retraite



Un directeur à la tête d’une entreprise dans la wilaya de Chlef, a décidé de ne pas appliquer les instructions de sa tutelle en matière de retraite, soit faire admettre à la retraite les employés ayant atteint l’âge de 60 ans et de mettre fin aux contrats établis au profit de certains retraités repris après leur carrière. Le même responsable avance comme argument que la majorité des cadres dirigeants au niveau de la haute sphère dépassent les 60 ans, alors pourquoi n’ont-ils pas été remerciés. Mais ce n’est pas cet argument qui laisse ce responsable à hésiter d’appliquer les instructions, mais un autre : Lui-même est concerné par ces nouvelles mesures. Il est à la tête de cette entreprise sous contrat seulement, car il s’agit d’un retraité qui était déjà à la tête d’une autre entreprise et remercié pour l’avoir mis en liquidation. Aujourd’hui, il cumule un salaire de 15 millions de cts par mois.

Réflexion
Mardi 7 Juin 2011 - 11:05
Lu 304 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+