REFLEXION

Les privilèges d’un entraineur



Les privilèges d’un entraineur
Dans une wilaya de l’Ouest algérien, le secteur des sports semble échapper quelque peu à la vigilance de ses responsables, sinon comment expliquer ces absences répétées d’un cadre relevant du département sport et non pas celui de la jeunesse, pour aller entrainer une équipe de football à des centaines de kilomètres moyennant des sommes colossales, sans qu’il ne soit inquiété en matière de ponctualité du moment donné qu’il est toujours comptabilisé comme fonctionnaire et perçoit le plus normalement du monde son salaire mensuel. C’est ce qu’on appelle peut être les privilèges du sport Roi… !

Réflexion
Dimanche 6 Mars 2011 - 10:45
Lu 414 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+