REFLEXION

Les patients hospitalisEs appellent A Etablir une convention avec les cliniques privEes : Scanner en panne depuis 04 mois au CHU d’Oran

Quel désarroi pour les malades hospitalisés et ceux qui parviennent des autres wilayas de l’Ouest du pays, nécessitant un examen de scanner. En effet, ces équipements sont obsolètes depuis plus de trois mois déjà. Des malades dans un état critique sont évacués vers le CHU d’Oran pour effectuer des radios d’imagerie médicale et pour la plupart aux moyens limités.



Les patients hospitalisEs appellent A Etablir une convention avec les cliniques privEes : Scanner en panne depuis 04 mois au CHU d’Oran
Ils errent d’hospices en hospices, tant pour trouver un proche rendez-vous et pour d’autres, une âme charitable pouvant les aide à effectuer cet examen médical. Pour les patients hospitalisés nécessitant des radiologies en imagerie médicale, sont immobilisés dans leur lit de dolent en attente d’un technicien pour la maintenance de cet équipement, expressément ceux qui n’ont pas les moyens d’effectuer les radios recommandées par leurs médecins traitants. Pour les patients dont des cas les plus extrêmes devant être notamment opérés en urgent se rendent chez des privés et payent un prix fort les frais de cet examen estimés pour le moindre à 5 000 DA. Or, le niveau de vie de la plupart des citoyens ne leur permet guère d’effectuer un scanner dans les cliniques privées à des sommes qui relèvent de la démesure. La situation est grave, estiment les patients, qui ne savent à quel saint se vouer. Dans un secteur qui se respecte, une convention avec les cliniques privées devrait être mise en place, seule alternative pour résorber cette problématique, qui fait sérieusement tache d’huile qui risque sous peu de virer à la bavure. C’est le chamboulement du programme de rendez-vous de certains malades programmés pour être opérés en priorité, chacun selon la gravité de son cas, en attendant la remise en service de cet appareillage qui nécessite tout un équipement technique. Certains parents sans le moindre sou, ont dû s’aventurer à passer cet examen à leurs enfants, mais qui se sont vu carrément refuser de la délivrance des résultats du scanner, vu qu’ils ne s’étaient pas acquittés des frais de radiologie. 

Medjadji.H
Vendredi 7 Septembre 2012 - 23:00
Lu 255 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+