REFLEXION

Les oranais beaucoup plus intéressés par les présidentielles en France

A seulement 15 jours des élections législatives, les habitants de la wilaya d’Oran, et surtout ceux de la commune d’El Bahia, sont beaucoup plus intéressés par les élections présidentielles en France que le prochain scrutin du 10 mai.



Les oranais beaucoup plus intéressés  par les présidentielles en France
Dans les cafétérias, restaurants, ou à chaque moindre coin des rues de la capitale de l’Ouest, les jeunes oranais ne parlent que du premier tour des présidentielles françaises, et la victoire de François Holland sur Nicolas Sarkozy, et la 3ème place de la candidate du Front National Marine Le Pen. Tout le monde tient son souffle par peur que cette dernière ne donne ses voix à Sarko. Et les législatives algériennes ? C’est la question que nous avons posé à plus de 150 personnes, tout âge confondu, et qui nous affirmé que cela n’intéresse que les têtes de liste et les secrétaires généraux des 44 partis. « Malheureusement, nous avons perdu toute confiance en ces hommes et femmes politiques qui ne cherchent qu’à se remplir les poches » nous déclarera un ancien maquisard, le dénommé El Hadj Kaddour, qui réside dans le vieux quartier de Medioni, et qui nous ajoutera que l’Algérie, pour qui les Martyrs et Maquisards ont risqué leurs vies pour elle n’existe plus. Notre même interlocuteur  nous a déclaré que ces politiciens ne cessent de donner des promesses aux jeunes, et ne jurent que par le changement et la lutte contre le chômage et le problème de logement. « Mais une fois dans le parlement, ils oublieront absolument tout ce qu’ils ont dit, et feront comme si de rien ne s’était passé » conclura notre Moudjahid. A l’autre bout de la ville, au niveau du quartier de l’USTO, un jeune ingénieur en électro-mécanique, nous a précisé qu’il ne sait plus à qui faire confiance, et qu’il préférait s’intéresser aux présidentielles en France, tout en souhaitant que François Holland l’emporte au second tour. « Je n’ai pas du tout envi  que Sarko soit réélu pour un second mandat, sinon, ça sera un danger pour les algériens vivant en France, et pour notre pays » répliquera ce jeune homme, avant de nous préciser, au sujet des législatives, qu’il n’est pas du tout d’accord avec les déclarations des présidents des partis. « Ils disent tous la même chose et ils ne parlent que d’un changement avec les jeunes. Mais en vérité, ça va se passer comme les précédentes fois, et rien ne va changer » nous dira cet ingénieur en électro-mécanique. D’un autre coté, ce sont plutôt les vieux qui suivent de près ce qui se passe à l’intérieur des partis politiques algériens, et espère de tout cœur que la situation change en Algérien, et surtout à Oran, pour une meilleure vie pour les jeunes oranais, sachant que, et comme nous l’a affirmé une femme de 63 ans, répondant aux initiales B.F., ce changement  évitera aux jeunes algériens de prendre le cap vers l’autre bout de la Méditerranée.

A.Yzidi
Mercredi 25 Avril 2012 - 10:59
Lu 385 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par billal le 25/04/2012 13:37
J’appelle tout les algérien le 10 mais prochain d’écrire un mot sur le bulletin sur laquel sera écrit pourquoi on ne vote pas et de le déposer dans l'urne ...

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+