REFLEXION

Les nouveaux partis face à la bataille électorale : Un combat à armes inégales

La prochaine bataille électorale semble se livrer à armes inégales selon l'avis des militants des nouveaux partis récemment agrées. Ces derniers jugent qu'ils n'ont pas pu disposer suffisamment de temps pour se structurer et se faire connaitre auprès des citoyens .Ils n'ont pu parvenir ni par adopter des stratégies de campagne électorale ,ni réunir les moyens nécessaires pour s'engager dans les prochaines joutes électorales qui paraissent ne favoriser que les grosses cylindrées rouées aux techniques du combat électoral...!



Les nouveaux partis face à la bataille électorale : Un combat à armes inégales
La prochaine bataille électorale va  se jouer à armes inégales ", c’est l'unique qualificatif  qui semble se dégager des propos de certains adhérents aux  nouveaux partis récemment agrées, rencontrés au sein des bureaux de wilaya (des locaux chèrement loués pour les besoins de la campagne électorale). Ces derniers soulèvent assez de problèmes d'ordre organique, ils n'ont  pas pu se structurer au sein des communes, ils souffrent énormément du manque de temps qui les a pris de court. C'est l'handicap majeur qui les a empêchés de se faire connaitre auprès des citoyens qui ne les connaissent pas encore, et surtout de se constituer des bases militantes en quelques semaines. le secrétaire général de wilaya d'un des nouveaux partis, affirme qu'aucune stratégie  de campagne ne peut se faire du jour au lendemain et surtout parvenir a réunir les moyens nécessaires pour s'engager dans les prochaines joutes électorales. Un autre coordinateur de wilaya confirme également que le manque de temps est la raison principale qui a poussé  les nouveaux partis à revoir leurs ambitions électorales à la baisse et ne tenter de se présenter aux prochaines élections législatives qu'au sein de quelques wilayas. La question de participation est toujours de mise au sein de ces  nouvelles formations politiques qui craignent de cuisants échecs pour les raisons citées. Certains de ces partis pensent sérieusement que la prochaine échéance électorale  demeure un véritable obstacle difficile à franchir, ils partent  très mal préparés pour ce scrutin où ils risquent de laisser trop de plumes selon l'expression d'un des militants qui juge que la situation vécue par les nouveaux partis est plus que contraignante et que la prochaine bataille ne favorisera que les grosses cylindrées rodées  aux  techniques du combat électoral...!

L. AMMAR
Mercredi 4 Avril 2012 - 11:54
Lu 226 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+