REFLEXION

Les messages du président Bouteflika

Le président Bouteflika a parlé ce mercredi 21 décembre a l’occasion de l’ouverture de l’année judiciaire, pour se prononcer sur les réformes politiques et les échéances électorales à venir.



Les messages du président Bouteflika
Le président Bouteflika a précisé, que l’Algérie était encore à ses débuts en matière d’expérience démocratique."Je ne dis pas que nous avons franchi toutes les étapes et il n’y a pas lieu de faire des comparaisons entre ce qui se passe chez nous et ce qui se passe en Grande Bretagne ou même en France " car, a-t-il dit, " ces pays nous ont devancés en démocratie depuis des siècles déjà "."Nous faisons notre apprentissage en la matière, en conséquence aucun reproche ne doit être fait à notre encontre ou à l’encontre de ceux qui nous critiquent tant à l’intérieur qu’à l’extérieur ", a-t-il souligné dans un discours prononcé à l’ouverture de l’année judicaire 2011-2012. Dans ce contexte, M. Bouteflika a précisé que les lacunes seront comblées "progressivement" et émaneront du "peuple qui n’a confiance qu’en ses propres réalisations". Concernant les voix qui se sont élevées ici et là pour s’interroger sur la singularité de l’Algérie et si elle faisait partie de son environnement ou restait en dehors de celui-ci, le chef de l’Etat a affirmé que l’Algérie faisait partie de ce monde. "Elle subit son influence et influe sur lui, mais elle n’a pas à revenir à des expériences qu’elle vécues depuis des décennies", a-t-il soutenu. Le président de la République a enfin conclu que " le peuple algérien est soucieux de son indépendance et de sa souveraineté et refuse que les choses lui soient dictées ", rappelant que ce peuple a arraché sa liberté grâce à de lourds sacrifices ".Le président Bouteflika a soutenu enfin que le pays allait vers d’importantes échéances politiques qui laissent transparaître des horizons où régnera une démocratie qui " réunit tous les éléments nécessaires ". " Nous allons vers d’importantes échéances politiques qui laissent transparaître des horizons où régnera une démocratie qui réunit tous les éléments nécessaires et qui permettra de rétablir la confiance entre le citoyen et les institutions parlementaires à tous les niveaux ", a-t-il indiqué.

Riad
Jeudi 22 Décembre 2011 - 10:55
Lu 471 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+