REFLEXION

Les médecins hospitalo-universitaires se rebiffent à Sidi Bel-Abbès

Une quarantaine de médecins hôpital- universitaires ont observé dans la matinée d’hier un sit-in devant le siège de la direction générale du CHU de Sidi Bel Abbès.



Les médecins hospitalo-universitaires se rebiffent à Sidi Bel-Abbès
Dans une plate forme de revendications rendue publique, il est fait état de plusieurs points dont les plus importants sont les indemnités de l’activité hospitalière non versées pour certains d’entre eux et le problème du logement qui constitue l’épine dorsale du conflit car on évoque la favorisation d’administrateurs au détriment des médecins .Les toubibs agissants sous la coupe du syndicat national des enseignants chercheurs hospitalo- universitaires accusent l’administration de laxisme et de pratiques faisant office de passe droit. De son côté, le directeur général que nous avons contacté a accepté de répondre à toutes les questions se rapportant au sit-in des médecins. Notre interlocuteur a tenu à préciser que sa relation de travail avec les médecins est liée à un ordre qu’il faut respecter car a-t-il souligné « j’aborde toutes les questions relatives au fonctionnement des services du CHU avec les médecins chefs de services » quand aux revendications socio professionnelles sous la coupe de ce syndicat ,  ne seront pas débattues pour « non représentativité » selon une correspondance de l’université .A propos des salaires non versés, le DG a précisé qu’il s’agit d’indemnités d’activité hospitalière qui sont soumises à une procédure dont la complexité relève de rouages administratifs qui exigent des engagements devant le contrôle financier. Ceci étant l’odeur d’un ordre établit bousculé se sent à travers les arguments des uns et des autres. Un nouveau DG avec de nouvelles méthodes de travail qui vraisemblablement dérangent des clans aux intérêts inavoués .L’équipement des examens de mammographie remis en état de marche, l’installation de L’IRM dernière génération , la mise à neuf du bloc chirurgical, le lancement de la greffe de la cornée et d’autres projets qui intéressent plutôt le malade sont autant de causes susceptibles de faire des émules.

D.M
Mercredi 30 Mai 2012 - 21:36
Lu 432 fois
RÉGION
               Partager Partager


1.Posté par abjed fawaz le 01/06/2012 11:03
bonjour
je regrette que le journaliste qui a rédigé cet article n' pas pris la peine de vérifier le pourquoi de ce sit in qui n'a pas pour fin de discréditer le nouveau directeur

le but initiale c'est les indemnités non versée par l’hôpital depuis la prise en fonction de prés de 60 maître assistant hospitalo-universitaires le 19 décembre 2011 chose en passant qui n'est pas le cas dans les autres hôpitaux (tlemcen,oran,batna....) qui eux aussi subissent les même "rouages administratifs" qui eux aussi subissent les humeurs du contrôleurs financier qui en passant est devenu l'excuse universelle dans tous retard de paiement salaires
pour information un autre sit in aura lieu à la faculté de médecine pour les même raison puisque ces nouveaux enseignants chercheurs n'ont pas été payé également par la faculté parce que MR le ministre de la santé ou son secrétaire générale n'ont pas trouvé le temps de les signer depuis prés de deux mois alors la excusez moi mais il faut arrêté de se foutre de la gueule du monde y'en a marre!!

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+