REFLEXION

Les mauvaises conditions d’hygiène pénalisent lourdement les habitants d'Ain Témouchent

L’état incommodant de la Cité « Dahnoune Bouhadjar » implantée au chef-lieu de wilaya d’Ain-Temouchent, marqué notamment par la présence d’insectes nuisibles et de rats qui se sont multipliés , à la suite de l’obstruction des caves pleines d’eaux usées , provenant des fuites sur les conduites des égouts suscite un mécontentement parmi les habitants de cette cité , qui s’attendent toujours à l’intervention des autorités locales tendant à régresser le calvaire auquel ils se trouvent confrontés depuis longtemps.



La prolifération des moustiques  agissant en essaims plus particulièrement durant la période printanière et chaude, se traduit souvent  par des morsures qui les contraignent de passer des nuits blanches. Le retard accusé dans la délocalisation des conduites principales d’assainissement  et   dans l’opération de nettoyage et de curage des caves, lesquelles dégagent une odeur nauséabonde pénalisant de  ce fait  lourdement ces habitants qui craignent que cet état de fait risque de se traduire par des éventualités préjudiciables à leur santé et à celle de leurs enfants  en particulier  à l’approche de la saison de grandes chaleurs. Signalons que des commissions des services concernés se sont rendues sur place à plusieurs reprises  où  elles se sont enquises de l’état incommodant  et déplorable de cette cité, néanmoins, aucune solution n’a été dégagée.  A chaque fois, ils leur  ont promis la prise en charge de leur problème, mai en vain. Signalons que cette cité n’a pas été repeinte depuis la date de l’occupation de ses locataires, à peu près une vingtaine d’années. Egalement, ses rues  n’ont jamais connu ni de réfection ni de bitumage, ce qui engendre des nids de poules par des eaux pluviales qui les rendent boueuses, et causent des désagréments aux piétons. De même, l’absence des ralentisseurs  à proximité de l’entrée de la cité qui jouxte la route menant vers Terga (Daira d’El-Malah) qui connait un flux très important d’automobilistes chauffards surtout durant les weekend  et la saison estivale ,  a causé plusieurs accidents de la circulation dont ont été toujours victimes des enfants écoliers. A  cet effet, les autorités locales concernées sont interpellées pour intervenir et prendre définitivement une solution dans le but de parer à toute éventualité préjudiciable aussi bien sur le plan de santé que de la sécurité routière.

B.Abdelgheffar
Lundi 2 Avril 2012 - 13:03
Lu 251 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+