REFLEXION

Les malvoyants montent au créneau à Oran

LES PERSONNES ATTEINTES DE CECITE EXIGENT UNE INDEMNITE DE 10.000 DA



L´association nationale des malvoyants est montée au créneau. Elle exige une indemnité mensuelle de l´ordre de 10.000 DA pour les personnes atteintes de cécité. Cette demande est due aux conditions sociales difficiles que traverse la société en général et cette catégorie sociale en particulier. Ne bénéficiant d´aucun avantage lié à leurs conditions, les adhérents exigent des postes de travail spécifiques, notamment pour les personnes ayant fait des études supérieures ou ayant bénéficié d´une formation professionnelle. Les opportunités selon les plaignants ne manquent pas. «Nous pouvons travailler au niveau des mosquées, des standards téléphoniques...», avance un membre. Les protestataires exigent aussi l´application stricte de la réglementation et le relèvement des effectifs de 1 à 10% quand il s´agit des aveugles ou de personnes atteintes d´une cécité partielle. Ils réclament aussi la baisse de l´âge de la retraite de 60 à 50 ans pour cette catégorie vulnérable. S´agissant toujours de mesures à même d´améliorer leur quotidien, les non-voyants exigent des quotas dans les distributions des logements sociaux, leur prise en charge dans le cadre des contrats d´emploi temporaire au niveau des communes, la gratuité du transport, la prise en charge des ayants droit...en plus des revendications sociales communes. Les personnes atteintes de cécité posent aussi le problème des prises en charge médicales spécifiques, préventives ou curatives avec le remboursement à 100% des factures au lieu de 80%. Dans le domaine de la formation, l´association demande également la multiplication des centres d´enseignement du Braille. Comme elle revendique un espace médiatique plus important dans les institutions publiques de communication.

Medjadji H
Dimanche 23 Octobre 2011 - 10:52
Lu 237 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+