REFLEXION

Les listes présentées au milieu des poubelles à Mascara



Les listes présentées au milieu des poubelles à Mascara
La campagne électorale pour les prochaines législatives a commencé tambour battant à Mascara ou l’effervescence  et la fièvre des meetings et des rassemblements populaires s’annoncent avant terme  au vu des panneaux et des sites d’affichage placés ici et là sur les murs des édifices publics et autres, mais ce qui attiré notre attention en particulier à Tighennif précisément c’est le choix des autorités locales de la commune d’implanter des panneaux d’affichage au beau milieu de l’endroit de dépôt des poubelles de la cite Ferhaoui  Abdelkader, en face du lycée. Les curieux passants qui traverseront cette voie auront toute la latitude  de contempler les affiches des 39 partis en lice et les programmes de leurs candidats respectifs mais se feront peut être un malin plaisir de gouter aux délices et aux odeurs nauséabondes  des immondices et des ordures ménagères de ces poubelles  là ou le décor a été planté. Une seule question nous vient à l’esprit : a-t-on murement réfléchi  d’agir ainsi avant de peser le pour et le contre d’une telle mesure ? La réponse est évidente pour les uns et les autres parmi les citoyens qui ne comprennent pas pourquoi l’on ne fait pas intelligemment faire valoir la voie de la raison quand on veut entreprendre une aussi bizarre disposition matérielle  D’autre part ,les partis en course dans cette échéance électorale ont ouvert leurs permanences  dans des locaux qu’ils ont loués chez les particuliers pour des loyers payés rubis sur ongles pour cette quinzaine de jours que dure la campagne électorale puisque tout juste après, ces formations politiques se fondent  et s’évanouissent dans la nature comme par enchantement. Les citoyens interrogés à ce propos nous affirment qu’ils iront voter pour les personnes qui vont travailler inlassablement pour représenter fidèlement les préoccupations des électeurs dans la future APN. Les choses, disent –ils, ont changé et on a bien compris le sens du message du président de la république dans son discours à la nation  en comparant ce vote du 10 mai 2012 à  un événement d’une importance historique et capitale pour l’Algérie entière, nous affirment ce groupes de jeunes parmi lesquels  ceux et celles qui vont voter pour la première fois de leur vie et ce n’est ni Amine, ni Ali  qui nous  contrediront. D’ailleurs certains ont fait leur premier dérapage pour prouver aux citoyens qu’ils cherchent la voie vers l’APN pour  leur propre intérêt sinon qu’allons nous dire de ce candidat qui s’est permis avec son arrogance habituelle et devant une salle de café pleine « je m’en fou éperdument de ce que va devenir la ville, il y a des responsables qui sont payés et chargés de veiller sur cette ville » le candidat avait le cœur plein comme ça sur la ville et ses occupants, le reste est a deviner…                        

B.Boufaden
Mardi 17 Avril 2012 - 10:54
Lu 376 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+