REFLEXION

Les intersections de tous les dangers



La cité Chemouma a été gâtée par le bitumage de ses routes, mais les panneaux de signalisation, ou de ralentisseurs sont quasiment inexistants. Cet état de fait, ne peut qu'engendrer un certain cafouillage chez les automobilistes qui enfreignent les règles élémentaires du code de la route, et qui ne cesse d'enregistrer un nombre croissant d'accidents dans ce quartier, dont le dernier remonte à la journée de lundi 16 février 2009, ou deux voitures à pleine vitesse se sont télescopées, causant à l'une d'elles des dégâts importants. Il s'agit d'une voiture de marque « Cielo », de couleur jaune immatriculée à Mostaganem. L'autre voiture, flambant toute neuve, de marque « Logan », qui après un virevoltant cahotement, s'est immobilisée à quelques mètres à la devanture de l'école primaire, heureusement, à la grande satisfaction des habitants que cet accident s'est produit aux alentours de 20h 30 mn, juste à l'appel de la dernière prière, où l'école primaire a déjà fermé ses portes et les écoliers étaient chez eux.Tout de même, les habitants se disent être stressés par le flux incessants des véhicules qui circulent à pleine vitesse, et que seul des ralentisseurs peuvent épargner les familles à d'éventuels drames afflictifs qui peuvent arriver à n'importe quel moment !

Gana.O
Mardi 17 Février 2009 - 22:42
Lu 393 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+