REFLEXION

Les habitants interpellent les services techniques de l’APC : Le bricolage bâclé d’un lampadaire laisse à désirer

Vraisemblablement, de nos jours le citoyen Mostaganémois peut s’attendre à tout, même à des absurdités qui dépassent tout entendement, quand le suivi est quasi absent ! En effet, le plus étrange dans cette affaire, c’est la manière des agents qualifiés exerçant au sein d’une entreprise sous traitante qui sont à l’origine de ce bricolage pouvant provoquer un accident fatal.



Les habitants interpellent les services techniques de l’APC : Le bricolage bâclé d’un lampadaire laisse à désirer
Le raccordement d’un lampadaire au réseau électrique dans le quartier des 400 logements par ces apprentis bricoleurs ne respectant aucune norme  de sécurité vu qu’un câble de basse tension « BT »  est posé directement sur les marches d’escalier au lieu d’être enfoui sous terre comme le montre la photo riche de tous commentaires. Cette façon de travailler par ces inconscients prouve l’irresponsabilité de ces responsables qui sont absents et qui ne contrôlent absolument rien. Les nombreux riverains questionnés nous ont affirmé que ce génie architectural n a’ pas été  heureusement  réalisé durant le mois de ramadhan pour ne pas  amputer  cette incompétence et ce manque de professionnalisme au mois sacré, car les travaux selon les habitants se sont achevés il y a de cela deux mois. Ce constat regrettable nous démontre qu’en descendant la première marche, le câble  gêne tellement  une liberté de circulation, qu’un enfant ou une vieille personne peut trouver du mal à descendre au risque de trébucher. Cette installation à la va vite, fait  peser le risque d’électrocution  quotidiennement et  fait osciller à l’occasion certaines personnes voulant éviter le danger.  Ces genres de phénomènes sont devenus  récurrents à travers tous les coins de la ville de Mostaganem. Ne devrions-nous pas être jaloux et avoir honte quand on voit dans les pays développés où règne la discipline dans l’exécution des tâches, des travailleurs développant leur connaissance et chercher toute performance afin d’améliorer une technologie à la portée de tous, parfois consacrant beaucoup plus de temps en présence à leur travail contrairement à la loi régissant la relation du travail, on laisse le soin au citoyen d’apprécier à sa juste valeur les présentes constatations.

Bouziane Kamel
Lundi 19 Août 2013 - 11:38
Lu 329 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+