REFLEXION

Les habitants du “Typhus” ferment la route à Mostaganem

Des centaines de jeunes du quartier bidonville « Typhus » ont procédé durant la journée d’hier à la fermeture de la RN90 reliant Mostaganem à Relizane.Ils entendaient dénoncer leur situation difficile qui dure déjà depuis des années et qui a particulièrement empiré depuis le début du mois de ramadhan.



Les habitants du “Typhus” ferment la route à Mostaganem
Suite à un incendie qui s’est produit  dans le camp du bidonville «Typhus»,  et qui a fait au moins  quelques dégâts matériels. Des dizaines de jeunes  du Typhus ont fermé dans la journée d'hier,  la route RN90 reliant la wilaya de Mostaganem à Relizane, déversant leur colère et défiant les autorités pour réclamer des logements à l'instar de ceux qui viennent de bénéficier récemment. De nombreux automobilistes ont été contraints de rebrousser chemin. La route a été fermée à l'aide de troncs d'arbres, d’amas de terre, de pierres déversées sur la chaussée et d’autres obstacles hétéroclites. La circulation a été coupée dans les deux sens.  Les éléments de la gendarmerie se sont déplacés sur les lieux pour maitriser la situation .Pour rappel, il y a de cela quelques mois, plus de 120 familles ont été relogées dans le cadre de l'éradication de l'habitat précaire, par les autorités de la wilaya. Lors de cette première distribution, le chef de l'exécutif par le biais du chef de cabinet, avait promis au reste des habitants du Typhus, le relogement de tous les habitants mais au fur et à mesure que les logements seront disponibles, mais il semble que certains jeunes, ne l'ont pas entendu de cette oreille et ont protesté. Selon les informations recueillies malgré l'intervention des services de sécurité, les jeunes n'ont pas voulu se dispersés, et il a fallu l'intervention des forces de l'ordre pour mettre un terme à l'anarchie pour éviter tout débordement de la situation. Par ailleurs, ces protestataires ont dénoncé les promesses non tenues des autorités et menacent de  renouveler leur protestations. Mostaganem est au rendez-vous avec un  calendrier  qui suscite le mécontentement de nombreux  résidants des habitations  précaires , au  haï Typhus s’ajoutent  les habitants de  la cité Plateau-marine   ainsi que les familles  de la rue Abdellaoui  qui ont menacées  de descendre dans la rue à la veille du mois de ramadhan .

Riad
Lundi 23 Juillet 2012 - 23:30
Lu 702 fois
A LA UNE
               Partager Partager


1.Posté par Mustapha le 24/07/2012 12:43
Pour acquérir un logement il faut être un or la lois, c’est l’état qui a toujours encouragé cette procédure, ça ne sert a rien de formuler un dossier de demande de logement il faut construire une baraque, puis deux, .. Puis toute un guéto … l’état est impuissante sur les deux fronts, ne peut pas construire vite et davantage de logement pour répondre aux besoins et ne peut pas aussi faire de l’ordre, RN23 et RN11 bloqué toute la journée…. Vive l’Algérie indépendante, 50ième anniversaire n’est ce pas !.

2.Posté par 505 sr le 25/07/2012 01:32
l enfer sera peuplé d'elus mostagalemois,incapable de donner des logement aux citoyens.quand ce pays dira un jours nous avons plus de crise de logement,imaginé si un jours il y a la guerre ou un tremblement de terre,nous serons incapable de reconstruire le pays.qu est ce qui nous manque de la place ,des macons,des brique ,du ciment ,de la main d oeuvre,il nous manque quoi chers elus.donner le droit a tous les algeriens d avoir un toit,on commence a en avoir marre de vos magouille,un jours vous aller le payer cher.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+