REFLEXION

Les habitants du Cap Carbon (Arzew) protestent

ILS DENONCENT LA MAUVAISE GESTION DANS LA DISTRIBUTION DE L’EAU

Répondant à l’appel de leurs représentants, pour dénoncer les ruptures à répétition de l’AEP depuis le début de la saison chaude et durant le Ramadhan, les citoyens du village du Cap Carbon et Hai Teffaha ont observé, mardi dernier, un mouvement de protestation devant le siège de la daïra.



Les habitants du Cap Carbon (Arzew) protestent
Un état de fait, qui a conduit l’ensemble des résidents des nombreux quartiers de l’une des plus importantes et plus ancienne côte balnéaire de l'Ouest du pays. Dans ce contexte, Cap Carbon, Hai Ettefaha, Raya, fontaine des gazelles etc... ont été confrontés à un rationnement drastique et l’ensemble de ces cités a été durement touché, par cette pénurie d’eau potable, au point de se voir obligé d’avoir recours aux citernes tractées et payées au prix fort de 2000 DA les 1500 litres. De nombreux responsables locaux, ont essayé d’expliquer cette subite pénurie par une baisse du débit des sources captées, en raison de la grande canicule. Faux ! ont rétorqué, des citoyens bien au fait de la situation. Ces derniers, ont expliqués que quel que soit le degré de la canicule et de la chaleur, la baisse du niveau des nappes phréatiques et celui du débit de leurs sources, ne commencent en principe à se manifester qu’au début du mois de novembre et, cela dans le cas ou il n’y aurait pas de pluies durant les mois de septembre et d’octobre. Les citoyens imputent ces ruptures a répétition à la mauvaise distribution qu’ils qualifient d’anarchique, ajouté à un manque d’entretien du réseau, du fait des nombreuses avaries, dues au non respect des normes durant la réalisation de l’ouvrage, un bâclage qui n’a pas tardé pas à démontrer ses carences au niveau de la tuyauterie, par des prises d’air dues à la gravitation ou encore aux ventouses détériorées inopérantes, et qui sont à l’origine des fuites d’eau, et dénoncées, à plusieurs reprises . Les représentants de ce village, ont été reçus par le chef de daïra le même jour et ont introduit dans leur requête aussi, le cas des chutes de tension dans certains quartiers, tels que celui du Cap Carbon. Nous avons appris, par la suite que la rencontre a été sanctionnée par la mise sur pied de deux commissions mixtes, la première chargée de suivre l’opération du renforcement du réseau d’AEP et la deuxième commission, quant à elle, s’occupera de la nouvelle ligne d’électricité, en vue de renforcer l’ancien ouvrage et mettre un terme à la chute de tension.

Medjadji H
Mardi 13 Septembre 2011 - 22:01
Lu 669 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+