REFLEXION

Les habitants de quatre douars à Sidi Bel-Abbès ont soif



Depuis la fermeture de l’unique puits, les habitants des douars de Hassane ; Arbaoui ; Brakna  et Arradja, relevant territorialement de la commune de M’ cid, dans la daïra de Sfisef interpellent le ministre de l’hydraulique, pour  résoudre leur problème de la soif  en urgence, ce qui est légitime. D’ après le contenu de la lettre adressée  au ministre de l’hydraulique,  il ressort que ces derniers sont depuis presque deux ans qu’ils vivent une soif indescriptible. Le puits de Sidi Sahnoun qui les alimentait  a  été remblayé, au cours de la réalisation  du barrage. Or, que ce barrage suppose les approvisionner devient tarie en été. D’où le puits remblais et le barrage sont inutiles. Depuis, ils sont constamment obliger  d’acheter des citernes d’eaux potable de la ville de Sfisef à 800 D.A, ce qui est aberrant et épuise leurs maigres revenus, soulignent-ils. Et les doléances qui  ont été adressées au  président d’A.P.C, au chef de daïra et  au responsable de l’hydraulique de Sfisef sont restées vaines à ce jour. Les quatre douars ressentent cruellement la soif et leurs troupeaux vont mourir  de soif. Aussi, ils demandent de nettoyer le puits, afin d’étancher leur soif.                

Daouadji.M
Mardi 7 Août 2012 - 00:36
Lu 265 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+