REFLEXION

Les habitants de Ramka dénoncent l’ex- P/APC de Sidi El Bachir (Oran)



Bien que l’étude ait été lancée, il y a déjà un an, rien n’a été fait concernant les projets de développement dont a bénéficié la localité de Ramka relevant de la localité de Sidi El Bachir dans la commune de Bir El Djir. En effet, les problèmes administratifs qu’a connu la commune, semblent avoir entravé d’une façon remarquable la roue du développement, et beaucoup de projets sont restés en l’état du temps où l’ex-président de l’APC était en fonction. Cette situation a poussé les habitants de la commune à solliciter les responsables de la daïra et de la wilaya. Selon les déclarations de ces habitants, rien n’a été réalisé depuis la première visite du wali au cours de laquelle l’étude concernant plusieurs projets de développement relatifs à la voirie, l’éclairage public et l’assainissement, ont été lancés. Le wali avait donné pourtant des instructions à l’ex-P/APC, M. Mouket Bachir, de lancer l’étude technique de plusieurs projets de développement qui devaient être entamés en même temps, l’étude a été effectivement effectuée, mais pour des raisons inconnues, les travaux n’ont jamais vu le jour. Il y a lieu de noter que la localité de Ramka, qui compte environ 50.000 habitants selon des estimations non confirmées, souffre de plusieurs problèmes. Nous citerons à titre d’exemple, l’absence de réseau d’alimentation en eau potable, les habitants sont toujours dépendants des colporteurs d’eau et des camions citernes qui se rendent sur les lieux une fois par semaine uniquement. Le réseau de gaz de ville fait également défaut au niveau de la localité. Les habitants sont contraints de faire plusieurs kilomètres pour s’approvisionner en gaz butane, et il faut dire que la mission n’est pas toujours facile, car durant la saison hivernale notamment, la bouteille de gaz ne dure que peu de temps, selon la charge familiale. Ce qui fait que cette denrée devient rare au niveau des stations de service et des points de vente, du fait de sa forte demande. L’état de la voirie est également un autre problème. Les routes de cette localité sont impraticables, et cette agglomération a rarement connu des opérations de revêtement ou de réfection, et ce malgré, les nombreuses doléances des citoyens qui n’avaient pas trouvé une oreille attentive. La localité en question souffre également de l’éclairage public, ce qui encourage beaucoup le banditisme et l’installation d’un climat d’insécurité. «Avec tous ces problèmes, on ne peut pas parler d’espaces verts ou d’espaces de loisirs, alors que l’on ne peut même pas avoir l’eau potable dans nos robinets et l’éclairage public dans nos rues, on est trop loin d’une vie digne, et on se demande si les autorités locales sont conscientes de nos problèmes» s’interrogera un habitant de Ramka. Ces derniers espèrent qu’avec l'installation du nouveau président d’APC, les choses s’amélioreront peut-être. Sait-on jamais.

Medjadji H
Samedi 22 Octobre 2011 - 09:42
Lu 358 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+