REFLEXION

Les habitants de Mostaganem lancent un appel aux autorités pour plus de sécurité

Dans une lettre adressée au maire et suite à la recrudescence des cas de cambriolage et de vol, voire d’insécurité sous toutes ses formes au niveau de la commune de Hadjadj, les citoyens ont lancé un appel aux autorités concernées afin de mettre un terme à cet état de fait qui a tendance à s’aggraver.



Les habitants de Mostaganem lancent un appel aux autorités pour plus de sécurité
Selon ces citoyens, la commune a enregistré  un taux  très élevé de la criminalité. En effet, la sécurité fait défaut dans certains quartiers de cette grande commune  du fait du manque d’effectifs  pour combattre ce fléau qui a pris de l’ampleur, surtout depuis les émeutes du 19 octobre 2011 qui ont secoué  cette localité et qui se sont soldés par la destruction du siège d’Algérie poste, de l’APC et du parc par des jeunes en colère. Pour les citoyens de Hadjadj, depuis cette date, l’insécurité est devenue la préoccupation majeure des habitants,  qui ont tiré la sonnette d’alarme afin que l’on mette en place, à l’instar de la majorité  des communes de la wilaya, un siège de sûreté de daïra, pour encadrer cette localité. Interrogé, le maire M.Memsout M’Hamed, nous a déclaré, qu’effectivement, « il y a un problème d’insécurité au niveau de la commune, et que malgré  qu’il y ait une brigade de gendarmerie  qui active sur le terrain sans relâche, celle-ci ne peut faire face du fait de l’importance de la commune qui ne cesse de s’agrandir par sa démographie galopante  sans oublier, qu’elle doit gérer  même les douars environnants ». Selon le maire, toutes les démarches ont été entreprises, auprès des instances, pour la réalisation d’un siège de la sûreté de daïra au niveau de la commune. Dans ce même contexte, et selon la lettre signée par  les habitants de la commune de Hadjadj,  même  l’assiette foncière a été déjà choisie depuis des années pour accueillir une sûreté de daïra, mais la réalisation tarde à se faire ce qui d’ailleurs sera confirmé par le maire. Ce dernier, a déclaré que la question sécuritaire, au niveau de Hadjadj s’est dégradée depuis les dernières émeutes qui se sont produites et la destruction des édifices publics,  a été une tragédie pour les habitants, qui ne cessent depuis, de nous interpeller nous dira-t-il, surtout pour ce qui est de l’agence postale d’Algérie, car selon lui cela a été un coup dur pour les retraités qui doivent se déplacer au niveau de Mostaganem  et des autres communes pour percevoir leurs pensions. Il dira, par ailleurs : «  nous sommes conscients de la situation, et nous faisons le nécessaire pour améliorer les choses, mais pour ce qui est du problème sécuritaire  et la réalisation du siège de la sûreté de daïra,  cela relève des autorités de la wilaya et du ministère de l’intérieur qui ont déjà été saisis. Il est clair qu’il est urgent de mettre en place un service de sécurité et de l’ordre public pour le bien des citoyens, et ce avec l’aide de la brigade de gendarmerie ». Comme l’ont signalé les citoyens dans leur lettre nous dira-t-il tout est près pour la réalisation de ce siège  et il ne reste que l’étude qui est en cours, et nous ne cessons de relancer les autorités concernées pour activer afin de mettre un terme à cette insécurité qui est devenue prioritaire pour les habitants.

Benyahia Aek
Dimanche 26 Février 2012 - 11:04
Lu 759 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+