REFLEXION

Les habitants d’Ard El-Beida (Chlef) montent au créneau



  Plus de 2000 habitants protestent depuis des décennies sur l’état de dégradation très avancé de la route qui mène à leur cité. Seule issue pour être obligatoirement empruntée, les automobilistes ne peuvent circuler et utiliser leur véhicule que durant la période estivale, alors que l’autre saison de pluie, ces derniers font plus de 12 kilomètres de  marche à pied pour atteindre la route nationale A. L’état de la route était il y a quelques mois, moins endommagé, mais avec les grands travaux d’AEP, la situation est devenue de plus en plus difficile et même à pied, le citoyen est devant un grand risque. Un citoyen que nous avons croisé en cours de route nous lancera « Les travaux et les fossés qui sont devant vous, ne vont pas se terminer car cette débâcle dure depuis des années et croyait moi, toute la cité en veut au soleil qu’à la pluie, pour vous dire que notre quartier est beaucoup plus atteint dans son amour propre ». C’est ainsi, que l’ensemble des habitants de « Saint Facteur » une « bocca »située dans la commune de Chettia, lancent un appel pressant aux autorités de la wilaya pour faire activer des travaux endormis selon eux depuis longtemps. Selon toujours les représentants du quartier, plusieurs requêtes ont été adressées aux différentes autorités et dont la dernière date du 27 novembre, mais qui n’ont rien donné de concret              

M.Mokhtari
Dimanche 11 Décembre 2011 - 10:59
Lu 611 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+