REFLEXION

Les graves conséquences du manque de sommeil !

UNE NUIT BLANCHE REPRESENTE SIX MOIS DE REGIME GRAS

Le sommeil est un élément-clé de notre équilibre, et son impact sur notre santé est essentiel. Alors que la durée quotidienne de sommeil nécessaire à un adulte est de 7 à 8 heures en moyenne, de nombreuses personnes dorment moins de 7 heures par nuit. En réduisant notre durée de sommeil, que ce soit volontairement ou non, nous mettons notre santé, et notre vie, en danger.



Selon une nouvelle étude publiée dans le cadre de la semaine de l'obésité début novembre, les conséquences d'une mauvaise nuit de sommeil sont bien plus lourdes qu'on ne pourrait le soupçonner. Les travaux, menés par le centre médical du Cedars-Sinaï à Los Angeles, visaient à examiner la façon dont des privations de sommeil et des régimes alimentaires très gras pouvaient affecter de la même manière l'un et l'autre la sensibilité à l'insuline. Et donc induire l'obésité, puisque l'insensibilité à l'insuline (une hormone essentielle dans la régulation du fonctionnement du tissu adipeux) est très fortement liée à l'obésité.
Or ces travaux montrent effectivement qu'être privé de sommeil pendant une nuit a le même effet négatif sur la sensibilité à l'insuline que six mois d'un régime très gras :
«Quand le corps devient moins sensible à l'insuline (c'est-à-dire "résistant à l'insuline") il est obligé d'en produire davantage pour maintenir le taux de glycémie à un niveau stable. Cela peut éventuellement mener à un diabète de type 2, une maladie qui empêche l'insuline dans le corps de répondre correctement, et qui implique qu'il y ait trop de sucre dans le sang. Le diabète est associé à une série de complications sérieuses, dont les maladies cardiaques. Les individus obèses sont plus susceptibles de développer une résistance à l'insuline et conséquemment, à développer un diabète».
L'un des médecins qui a travaillé sur cette recherche –menée sur des chiens– le docteur Broussard précise : «Notre étude suggère qu'une nuit de privation totale de sommeil peut être aussi nuisible à la sensibilité à l'insuline que six mois d'un régime alimentaire très riche en matières grasses. Cette recherche démontre l'importance de bien dormir pour maintenir les niveaux de glycémie et réduire les risques de maladies métaboliques comme l'obésité et le diabète.»
Qu'est une bonne nuit de sommeil : - pour les nourrissons entre 12 et 15 heures de sommeil suffisent , - de 1 à 2 ans  doivent dormir entre 11 et 14 heures par nuit ,- de 3-5 ans doivent dormir entre 10 et 13 heures de sommeil par nuit,- de 6-13 ans doivent dormir entre 9 et 11 heures de sommeil,- de 14-17 ans doivent dormir entre 8 et 10 heures de sommeil,- de 18-25 ans doivent dormir entre 7 et 9 heures de sommeil,- de 26-64 ans doivent dormir entre 7 à 9 heures de sommeil,-enfin pour les personnes âgées (65 ans et plus) doivent dormir entre 7 à 8 heures de sommeil par nuit.

 

Riad
Dimanche 15 Novembre 2015 - 18:01
Lu 359 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+