REFLEXION

Les fleuristes imposent leur diktat à Oran

ILS REFUSENT AUX AUTOMOBILISTES LE STATIONNEMENT A LA PLACE HOCHE

Les citoyens d’Oran se plaignent du comportement inadmissible des fleuristes qui se trouvent sur la place Hoche en plein centre ville, où se situent les kiosques réservés à la vente de fleurs, car les occupants de ces points de vente interdisent aux automobilistes de stationner leurs véhicules au bord de la rue, tout près des kiosques, dans le but de réserver ces places à leurs clients.



Les fleuristes imposent leur diktat à Oran
Cette situation révolte les automobilistes qui se demandent où sont les responsables pouvant mettre fin à ce genre de dépassement, car selon eux les vendeurs de fleurs n’ont aucun droit d’empêcher le stationnement. Ils ne font qu’imposer leur diktat devant le silence absolu des autorités et l’absence totale des services de sécurité.  Cette nouvelle loi imposée par les fleuristes de la place Hoche, provoque des malentendus entre les citoyens et les occupants de cette place, il se développe souvent  des disputes et des rixes  parfois très violentes. Ce comportement des marchands de fleurs succède aux multiples mouvements de protestations entamés par les fleuristes lors de leur déplacement vers cette endroit, car ils contestaient le transfert de leurs kiosques de la rue Mohammed V, à proximité du marché Michelet, pour  bénéficier de points de vente convenables à leurs activités se trouvant dans un lieu adéquat et stratégique pour l’exposition de leurs bouquets de fleurs qui embellissent la place. Après des contestations en chaînes, les commerçants concernés imposent maintenant leur loi après s’être adaptés à ce lieu qu’ils veulent finalement  posséder. Dans ce cadre les habitants d’Oran notamment ceux du centre ville réclament l’intervention des responsables locaux, en l’occurrence ceux de la mairie d’Oran, afin de mettre fin à ce genre de dépassements, et lutter contre  cette anarchie qui menace la vie des citoyens.

Medjadji H
Mercredi 11 Janvier 2012 - 11:01
Lu 641 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+